Verdir, vitis, vinif'

Publié le 15 février 2019

Claire Monar et Véronique Etienne, du Château La Dournie.

Entre sols schisteux et argilo-calcaires, l'AOC Saint-Chinian, 4e appellation du Languedoc, s'offrait sa première soirée de "mise au vert", en marge de Millésime Bio, le 28 janvier. Entre garrigue et maquis, 17 vignerons de l'appellation sont venus faire (re)découvrir leurs vins, pas forcément bio, mais bien engagés dans une démarche "verdissante"...

Il y a les bio, mais pas que. Entre les conversions vers la certification AB, de la HVE, et les conduites en biodynamie, l'AOC Saint-Chinian a tenu à ne pas s'en tenir au bio.

Majoritairement rouges (à 82 %), les vins de l'appellation sont loin d'avoir à rougir de la concurrence avec les autres AOC régionales. La preuve en quelques gorgées, au versant vert assumé, mais pas au palais.

Variété des terroirs

En conversion bio (C3), les Castan ont opté pour la certification, surtout pour faire valoir l'abandon des herbicides sur leurs vignes, depuis 2013, précise Valérie Castan. "On a pris ce virage en commençant par le travail avec l'interceps. Aujourd'hui on s'intéresse aux techniques de biodynamie", annonce celle qui poursuit la tradition familiale avec son frère Guilhem, initiés par leur père André Castan. Avec son père, Valérie vient d'ailleurs juste de terminer une formation sur les pratiques écologiques. "Être certifié, c'est bien, mais comment fonctionnent les sols, c'est passionnant." Certifié HVE en 2013, le domaine de Castan, à Cazouls-les-Béziers, proposait ce soir-là 4 de leurs cuvées : un blanc, un rosé et deux rouges. Des assemblages à la cartagène, en passant par la gamme Savignus (100 % vin de cépage en IGP Pays d'Ensérune), ou par le muscat petit grain Pluie de bulles, les 17 cuvées des Castan sont à l'image du terroir varié du domaine, entre sols caillouteux rouges, terres plus sablonneuses et galets roulés. Parmi la fierté familiale, la cuvée L'Enaurada, (ou "l'envolée", en occitan), un Saint-Chinian rouge 2016 création du frère de Valérie, Guilhem. Fruit de 12 mois d'élevage en barrique, cet assemblage syrah-grenache a du caractère. L'année 2018 a aussi été compliquée à gérer, en raison du mildiou, qui a affaibli 8 ha sur les 41 ha de l'exploitation. "Le carignan a été le plus touché, alors que c'est notre cépage le plus en hauteur", constate Valérie Castan. Sur 4 ha, les parcelles en AOC Saint-Chinian suffisent à constituer et enrichir la collection Terroir du domaine, comme en atteste Lou Crès, toujours issu du savoir-faire du fils Castan.

Le bon secteur, le bon cépage

Au Château La Dournie, côté maquis, on est "très syrah", fidèle à la typicité de l'appellation, nous glisse Céline Monar, qui travaille auprès de Véronique Etienne. Le domaine familial Etienne, implanté sur la commune de La Dournie, produit aujourd'hui des rouges et rosés en AOC sur 20 ha, soit près de la moitié du vignoble, ancrés dans un terrain schisteux. En hommage aux filles de la lignée, les cuvées portent les prénoms des héritières Etienne, telle cette Elise, tannique juste ce qu'il faut. Elevée 12 mois en fûts de chêne et 12 autres en cuve, elle mêle "élégance et délicatesse", dixit Céline Monar. De retour de la première journée à Millésime Bio, où elle y présentait cinq cuvées, Céline exposait ici l'autre Saint-Chinian, Etienne, un rouge 2015 à la rondeur non gâchée par le côté barrique, épicé plus que boisé. En AB ou en 3e année de conversion, le domaine est déjà en Terra Vitis depuis plusieurs années, sous l'impulsion de Véronique Etienne, à la reprise du domaine paternel.

La conversion n'a pas vraiment convaincu Benjamin Clavel, qui a repris le Domaine des Cimes en 2004, après 11 ans en tant que coopérateur à la cave de Roquebrun. "Je suis allé jusqu'à la biodynamie, et je traite à base de tisane aux plantes." S'il utilise encore "un peu" de cuivre "à doses infimes", l'artisan vigneron qui vinifie lui-même depuis 2016, plante désormais ses plantes pour confectionner les tisanes, et cueille de-ci de-là des orties, des prêles...

Philippe Douteau


Benjamin Clavel, du Domaine des Cimes.

HéraultAOC Saint-Chinian Languedoc vignerons viticulture bio vin