Un nouveau préfet qui se veut bientôt héraultais

Publié le 03 septembre 2019

A la préfecture, le lundi 26 août, jour de son entrée officielle en fonction, le nouveau préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, devait encore prendre connaissance et peaufiner les nombreux dossiers qui l'attendent dans le département...

Officiellement en fonction depuis le lundi 26 août, le nouveau préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, nommé en Conseils des ministres, le 17 juillet, a rencontré la presse locale, pour faire les présentations. Le successeur de Pierre Pouëssel a fait savoir qu'il inscrirait son action dans la continuité de son prédécesseur, entre pragmatisme et fermeté. En attendant, il foule déjà le terrain de son nouveau secteur.

Il prévoit déjà d’arpenter le terrain pendant “les deux prochains mois”. Pour sa première journée officielle dans les habits du préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski a fait savoir qu'il jouerait la carte de la continuité, en appliquant la feuille de route déjà bien entamée par Pierre Pouëssel, arrivé à Montpellier en janvier 2016 et désormais préfet du Loiret et de la région Centre-Val de Loire.

Mais le nouvel arrivant doit encore trou­ver ses marques, et aller à la rencontre des principales forces vives de l'Hérault, pour jauger la situation politique, sociale et économique. De fait, pour son premier bain médiatique, de nombreux sujets sont encore en suspens, le temps, pour ce passionné de pêche, de se plonger à fond dans les dossiers brûlants de cette rentrée 2019

 

Calamités agricoles, les questions fiscales “à l'étude”

Je m'inscris dans un travail de continuité”, a entamé le successeur du préfet Pouëssel, dans les salons gris de la préfecture. Avec pour leitmotiv, la “proximité” avec les administrés comme les élus, la “visibilité de l'Etat”, et la “réactivité”, a assuré Jacques Witkowski qui “n'aime pas les sujets qui traînent”. En matière de sécurité, publique comme civile, de cohésion sociale, d'accompagnement au logement ou au transport, le nouveau représentant de l'Etat dans l'Hérault, veut poursuivre les engagements de son prédécesseur. Il en a profité pour rappeler les atouts locaux que sont le tourisme et l'agriculture, citant notamment les conchyliculteurs. Concernant les impératifs environnementaux, liés à la qualité de vie, et l'attractivité économique qui fait bondir l'artificialisation des terres, “l'Hérault a une carte à jouer importante dans la région”, a estimé Jacques Witkowski.

Ce saint-cyrien, diplômé d'Etat-major de gendarmerie, préfet de Mayotte (2013) et de la Manche (2016), n'est pas totalement inconnu des territoires agricoles, notamment viticoles selon ses dires. La sécheresse, comme les incendies des ces derniers mois, poussent à “la prudence”, car “le fléau du feu est un sujet de préoccupation”, a t-il déclaré. Au sujet des demandes de déclarations de calamités agricoles, le nouvel occupant de la préfecture n'est pas encore au fait des chiffres, mais assure que “les questions fiscales sont à l'étude”. Il avait déjà eu le président de la Chambre d'agriculture, Jérôme Despey, “deux fois au téléphone” (voir encadré).

 

Une rentrée chargée

Entre les enjeux et urgences agricoles, la “poursuite de la politique de sécurité”, les quartiers prioritaires et la reprise des mobilisations des gilets jaunes les samedis, le préfet ne va pas chômer en cette rentrée. “N'attendez pas de laxisme de ma part”, a-t-il fait savoir. “Je suis attaché  à double titre à la liberté individuelle, mais il faut aussi raison garder.” Avec le pragmatisme comme fil rouge, Jacques Witkowski entend aussi faire appliquer le “respect des textes”, interrogé sur l'avenir incertain des paillotes sur les plages. Une réunion d'évaluation des dispositifs est ainsi prévue, à l'issue de laquelle des arbitrages seront pris.

Avec un agenda bouclé “sur les six prochaines semaines”, le nouveau préfet se consacre essentiellement à prendre la température auprès de l'ensemble des acteurs économiques et politiques locaux, afin de “devenir un Héraultais rapidement”, en formation accélérée.

 

Philippe Douteau


HéraultHérault nouveau préfet de l'Hérault Jacques Witkowski