Sérignan : la coopérative compte conserver les marchés

Publié le 25 mai 2021

Pierre Calmel, président de la cave coopérative 'Les Vignerons de Sérignan' se félicite d'une moyenne d'âge de 47 ans parmi les 200 coopérateurs. Dix ans de moins que la moyenne des autres caves de l'Hérault. © F. Guilhem

En plein chantier de rénovation, la cave 'Les Vignerons de Sérignan' espère compenser les 40 % de pertes de chiffre d'affaires grâce à la bonne vente de ses vins et à une augmentation raisonnable des prix, suite au gel.

Ce fut, cette année encore, une assemblée générale particulière pour la cave 'Les Vignerons de Sérignan'. "On souhaitait l'organiser en présentiel pour présenter le projet de rénovation et la stratégie de la cave", note Pierre Calmel. Mais les restrictions sanitaires ont eu raison de la réunion. Le président de la coopérative prévoit cependant une sessions de rattrapage "avant l'été".

Alors que les travaux vont bon train depuis un mois (lire notre édition du 2 avril), quelque 500 hectares ont été frappés par la gelée noire du 7 au 8 avril. Si certains secteurs, comme le plateau de Vendres, ont été moins touchés, Pierre Calmel fait part de pertes estimées entre 40 et 100 % selon les zones. 

Une récolte en baisse à 50 000 hl

Sur plus de 1 000 ha de vignes que couvre la cave coopérative, la moitié du vignoble est donc concernée par la gelée, "essentiellement sur les plaines de Sauvian et de Sérignan". Des dégâts, forcément "problématiques", qui varient selon les tailles effectuées en vignes. "Ce qui a été taillé en cordon de Royat (taille courte sur charpente longue, ndlr) et en gobelet a pu repartir, mais pour ce qui est de la taille en guyot, pas encore. On attend un peu, cela peut prendre un mois et demi", observe le président de la coopérative. 

Accusant une perte probable de chiffre d'affaires de 40 %, la cave 'Les Vignerons de Sérignan' ne pourrait rentrer une récolte que de 50 000 hectolitres,
"au lieu des 78 000 hl habituels", indique Pierre Calmel. Comme ailleurs, certains cépages ont plus durement souffert du gel. Notamment le chardonnay et le viognier. "On produit environ 10 000 hl de chardonnay, mais là, si on fait 3 000 hl, ce sera déjà bien." 

Alors que seulement 12 % des coopérateurs sont assurés, la question assurantielle revient inévitablement sur le tapis. "Onéreuse", à l'efficacité jugée relative ("obligeant d'assurer tout le vignoble"), l'assurance fait encore tiquer certains coopérateurs, mais le président compte sur la refonte du système, à l'étude. 

Des frais de vinification à compenser 

Dépourvue de stocks, la cave mise sur sa production "bien vendue au niveau du négoce", estime le président. Encore faudra-t-il que les prix augmentent en conséquence. "Même s'ils ne vont pas doubler, on aimerait une hausse de 30 à 40 %", espère-t-il, tout en tablant sur des prix "raisonnables" conclus avec le négoce, "pour gagner des marchés". 

Grâce à sa trésorerie, la structure peut compenser le différentiel de la part des coopérateurs, alors que les frais de vinification vont grimper. "On va certainement souscrire au PGE (prêt garanti par l'État) pour aider les vignerons les plus impactés", prévoit Pierre Calmel. 

Un fonds de solidarité exceptionnel de 5 M€ vient en outre d'être voté le 10 mai, à l'unanimité, par l'assemblée départementale de l'Hérault, en soutien aux quelque 3 000 agriculteurs concernés par les récents dégâts du gel. L'enveloppe sera répartie par la Chambre d'agriculture. "Et les mairies pourront également y abonder", précise le président de la coopérative. 

Malgré les rendez-vous et autres assemblées à distance, la cave 'Les Vignerons de Sérignan' se consolera à l'occasion de son traditionnel 'Marché des producteurs' de Pentecôte, lundi 24 mai. Pas de stands dédiés à la consommation ou à la dégustation cette fois-ci, mais le public trouvera de quoi emporter à la maison auprès de la dizaine de producteurs annoncés.

Philippe Douteau

 


HéraultLes Vignerons de Sérignan Pierre Calmel biodiversité rénovation