Pour bien gérer les risques

Publié le 11 mai 2021

Lancement officiel dans les locaux de Predict Services de la convention entre la société et la Chambre d’agriculture de l’Hérault, avec tous les autres partenaires, soit les intercommunalités et Groupama Méditerranée. © F. Guilhem

Le 3 mai, la Chambre d’agriculture de l’Hérault a signé avec Predict Services une convention pour la mise en place du projet AgriPredict®, soit un outil de prévention pour aider les agriculteurs à mieux anticiper les phénomènes climatiques extrêmes. Le projet est financé par la Chambre d’agriculture, ainsi que par le Département, Groupama Méditerranée et 14 intercommunalités.

Savoir à quel moment et lieu précis la grêle, le gel, une pluie battante ou tout autre phénomène climatique extrême vont déferler sur un territoire, tel est le rêve de tous les agriculteurs du fait de la répétition de ces aléas climatiques depuis quelques années. Si ce rêve n’est pas encore réalité, avoir les moyens de voir venir le danger pour agir en conséquence est toutefois possible. 

C’est en tout cas le travail de prévision que réalise auprès de collectivités locales et d’industriels la société Predict Services fondée par Alix Roumagnac, il y a quinze ans. Autrement dit, un travail qui dépasse largement un relevé météo.

"On a pu mesurer depuis notre création comment on peut arriver à diminuer les conséquences des événements climatiques violents, en assurant une surveillance extrême et constante des risques. En accompagnant des communes, des entreprises et des particuliers pour qu’ils se préparent avant, soient réactifs au moment d’un risque climatique et sachent gérer l’après-crise, des plans de sauvegarde ont pu, par exemple, être mis en place avec des communes lors d’inondations", raconte son président. Cette expertise, la société va aujourd’hui la mettre au service du monde agricole.

Anticiper les risques et en alerter les agriculteurs

"On a réfléchi ensemble à un projet  de service d’alerte pour les agriculteurs lorsque des événements climatiques se produisent. L’idée était de mettre en place un dispositif d’alerte, qui suit l’info météo 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, par SMS avec un lien sur la plateforme informative de la Chambre d’agriculture. L’alerte, que chaque agriculteur recevra, sera ciblée par commune et par niveau graduel, plusieurs jours à l’avance, et avec un suivi jusqu’à l’apparition de l’événement climatique. Cette expérimentation que nous lançons est une première en France qui, si elle apporte les résultats escomptés, pourrait être déployée à l’échelle de la région, voire à celle de la nation”, détaille le président de la Chambre d’agriculture de l’Hérault, Jérôme Despey. Grâce à ces alertes, il sera alors possible d’établir des préconisations afin que chaque agriculteur puisse prendre la bonne décision et au bon moment, pour limiter au maximum les dégâts sur les cultures.

La phase test du projet AgriPredict®, lancée officiellement ce 3 mai, avec la signature d’une convention entre la Chambre d’agriculture et la société spécialisée dans la prévention des risques naturels, devrait durer trois ans et se dérouler en trois phases. 

La première phase portera sur l’élaboration de la base de données agriculteurs, avec un ciblage par activité agricole qui concernera, dans un premier temps, la viticulture et l’arboriculture, l’établissement de règles de décision et la mise au point du système d’alerte en cas de vagues de froid ou de chaleur.

L’étape suivante sera le  développement de l’interface web version 2.0, avec la mise en route du système d’alerte, l’affinage des seuils et la phase de tests. La dernière phase de test comprendra, quant à elle, le développement de l’interface web version 3.0, avec l’évaluation de l’opportunité de décliner le dispositif à d’autres aléas climatiques (inondation, grêle, tempête, fortes chutes de neige), mais aussi à d’autres cultures, voire à certaines productions animales sensibles.

Grâce à cette interface web consultable, cartographique, détaillée par commune et évolutive, ce projet pilote devrait permettre de développer la résilience des exploitations agricoles. "L’outil s’avère des plus prometteurs, même si tout reste à écrire aujourd’hui. Mais le pari que nous faisons est d’informer et prévenir les agriculteurs afin d’atténuer l’impact des aléas", concluait le président de la Fédération de l’Hérault de Groupama Méditerranée, Guilhem Vigroux. Le pari, en tout cas, en vaut la chandelle.

Florence Guilhem


HéraultChambre d'agriculture de l'Hérault Predict Services AgriPredict® gestion des risques climatiques