Philippe Vergnes s’engage à être “le président de tous”

Publié le 22 mars 2019

Les élus de la Chambre d’agriculture sont décidés à travailler sur tous les sujets sans laisser aucun des territoires ou aucune filière sur la touche.

Officiellement reconduit président de la Chambre d’agriculture de l’Aude mercredi 6 mars à l’issue de la session exceptionnelle d’installation dirigée par le préfet Alain Thirion, Philippe Vergnes a tenu un discours rassembleur à destination de tous les types d’agricultures qui cohabitent au sein du département.

Cette première session de la nouvelle assemblée de la Chambre consulaire agricole de l’Aude a permis de “baptiser” 19 nouveaux élus. Si le nombre total de ces élus est passé de 44 à 33 à l’occasion de la dernière élection, la composition du bureau a, quant à elle, été élargie à 12 membres, contre 9 lors du mandat précédent. Ce nouveau bureau statutaire sera ainsi composé de quatre vice-présidents?: Evelyne Guilhem, Alfred Vismara, Serge Serris et Ludovic Roux. Le président de la FDSEA, Didier Jeannet, succède à Serge Vialette et devient le nouveau secrétaire. Arnaud Aribaud, Patrick Pennavaire, Sophie Maniago, Jean-Marie Fabre, Laurent Poloni, et Frédéric Rouanet complètent le bureau, en tant que secrétaires adjoints. Le préfet de l’Aude, Alain Thirion, a tenu à souligner en introduction combien ces élections se sont parfaitement déroulées du point de vue démocratique, insistant également sur “la signature incontournable que constitue l’agriculture au sein de ce territoire de l’Aude”. Quatre évolutions facilitatrices du vote sont intervenues lors de ce scrutin par rapport à 2013 : suppression de la condition d’inscription sur les listes électorales générales, allègement des contrôles des listes électorales par les mairies, introduction du vote électronique et donc baisse du nombre d’élus de 44 à 33. “Le taux de participation général a baissé de 35 % à 26 % par rapport à 2013, mais reste conséquent sur le collège 1 ‘chefs d’exploitations’ avec 42 % contre 51 % en 2013, a indiqué le préfet,. Mais ces chiffres sont en phase avec la tendance électorale en général”. Pour passer le relais au président de la nouvelle assemblée, le préfet Alain Thirion a terminé en saluant la volonté de Philippe Vergnes de poursuivre “la coopération existant dans l’Aude avec les services de l’Etat, dans un travail partenarial, également avec les collectivités locales. Sur toute une série de thématiques, il y a convergence entre les acteurs : les friches, la valorisation environnementale, la transformation des filières agricoles et alimentaires”, a ajouté le préfet. “Le renouvellement des générations est également un point essentiel, avec une revitalisation des zones rurales, dont l’agri- culture est un acteur majeur. Cela va bien au-delà de l’activité économique classique. La problématique de l’eau est enfin primordiale : qualité, besoins, gestion du risque touchent particulièrement le territoire audois, qui doit servir de référence sur la manière d’appréhender le risque et le traiter”.

Vanter les bienfaits de l’agriculture par la communication

Rebondissant sur l’encouragement du préfet Thirion à être “le président de tous les agriculteurs du territoire, en tenant compte de la diversité”, Philippe Vergnes a fait montre de sa détermination à rassembler : “Je ne suis pas le candidat de tout le monde, mais je suis le président de tous. C’est ici la maison de tous les agriculteurs”. Soucieux du maintien de l’institution à l’échelle départementale, Philippe Vergnes a pu être rassuré par le préfet sur la pérennité de l’outil de proximité que constituent les Chambres d’agriculture.

Olivier Bazalge


AudeChambre d'agriculture Philippe Vergnes présidence session