Medfel : Les fruits, ces héros

Publié le 07 mai 2019

120 acheteurs, dont d'importantes délégations d'Espagne, d'Allemagne, d'Egypte, d'Arabie saoudite ou du Royaume-Uni. 44 nationalités étaient présentes à ce 11e Medfel, inauguré le 24 avril, en présence de Jean-Louis Cazaubon, du préfet des PO Philipp

Du 24 au 26 avril, la 11e édition du salon d'affaires international de référence en fruits et légumes avait comme un parfum d'exotisme. Après un millésime 2018 dédié à l'ail, à l'oignon et à l'échalote, le kiwi, le kaki, la grenade et la myrtille se sont vus érigés en "super fruits", ambassadeurs du rendez-vous des professionnels. Ils étaient une centaine d'acheteurs du monde entier à affluer à Perpignan, à la rencontre des 200 exposants.

Du 24 au 26 avril, le palais des expositions de la capitale européenne du vin 2019 a réuni les professionnels des filières fruits et légumes, producteurs et acheteurs, de France et de l'étranger. Plus grande plateforme d'exposition et de rencontres BtoB de la filière en France, à l'origine de 3 500 rendez-vous, Medfel a déployé ses traditionnels atouts, du Challenge Fel'Innov by Medfel, récompensant les meilleures innovations à l'Organic market, consacré aux produits bio, sans oublier les incontournables débats et prévisions de récoltes. La dernière matinée (vendredi 26 avril) était consacrée au recrutement, à la formation et à l'apprentissage. Organisé par la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et l'agence régionale de développement économique Ad'Occ, Medfel a fait des "super fruits", les dignes représentants de cette édition, sous le signe des bienfaits nutritionnels, du futur et de la HVE (haute valeur environnementale).

Une vitrine à l'international fragilisée

La concurrence est "rude" a admis d'entrée la présidente de la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales, Fabienne Bonet, lors de l'inauguration, mercredi 24 avril. Pour autant, grâce à la présence des 200 exposants et des 120 acheteurs, Medfel reste un salon "à taille humaine". Profitant du flux logistique animé par la plateforme Saint Charles international, la Chambre reste "attachée à l'organisation de ce salon", a souligné la présidente. Entre les deux mastodontes européens que sont Fruit Logistica de Berlin, en février, et Fruit Attraction de Madrid, en octobre, Medfel peut, malgré tout, compter sur l'appui de la Région qui lui renouvelle sa "confiance pour renforcer la présence française", a déclaré Jean-Louis Cazaubon, vice-président en charge de l'agroalimentaire et de la viticulture. En embrassant la progression de la place du bio dans le marché des fruits et légumes, le représentant de Carole Delga a rappelé que, malgré la concurrence, le déficit de compétitivité pour les entreprises et producteurs français, l'agriculture d'Occitanie bénéficiait "de la marque Sud de France, des aides à la plantation, des Pass et Contrat AgroViti". Si la filière fruits et légumes "a sa place" dans la région, elle peine à recruter. L'année écoulée "compliquée pour le secteur", notamment la fin 2018, n'empêche pas Medfel de demeurer "une vitrine à l'international" et les P.-O., un département "en avance, avec 24 % de la SAU en bio, représentant 13 % de la surface bio occitane, et 6 % de la surface bio française", a salué le préfet Philippe Chopin.

L'avenir aux jeunes

Dans la foulée, les prix du jeu concours "Les fruits et légumes dans les lycées et CFA agricoles d'Occitanie", ont été remis à trois classes lauréates qui avaient participé à ce concours régional organisé par la Fédération des fruits et légumes d'Occitanie, l'Enseignement agricole, le réseau Occit'Agri Formations et la Région. L'enjeu ? Faire face au manque de main-d'œuvre dans le secteur, qui a du mal à séduire les plus jeunes notamment. Pour sensibiliser ces derniers à une consommation régulière et à une alimentation saine, le concours "donnera lieu à une convention entre la Fédération des fruits et légumes et l'enseignement, pour marquer un travail avec les partenaires autour de la formation continue et initiale", a présenté Marie Larroudé (Service régional de la formation et du développement à la Draaf) lors de la remise des prix. Dans la première catégorie, "Amont agricole : production et transformation", c'est la 1re bac pro Productions horticoles du LPA Claude Simon (Rivesaltes) qui a remporté les faveurs du jury, avec l'introduction de plantes relais en maraîchage bio sous abri. Le Capa Métiers de l'agriculture (CFA Piémont Pyrénées) s'est distingué dans la catégorie qui incitait à créer un plat "favori des lycéens à base de fruits et légumes".

Philippe Douteau

 


Fruits & légumesSalon fruits et légumes Perpignan Medfel kiwi kaki grenade myrtille