Les Vignerons Montagnac-Domitienne font le choix de Foncalieu

Publié le 15 juin 2021

Site de Montagnac. La coopérative héraultaise apportera l’ensemble de sa production qui, en année normale, atteint 180 000 hectolitres. © H. Comte

La coopérative héraultaise a décidé de rejoindre l’union des coopératives Foncalieu pour mieux valoriser sa production, aujourd’hui essentiellement commercialisée en vrac.

"Qui se ressemble s’assemble", dit le dicton. C’est la raison pour laquelle la cave coopérative Les Vignerons Montagnac-Domitienne vient d’adhérer à l’union des coopératives Vignobles Foncalieu, basée à Arzens. "C’est une union de coopératives qui nous ressemble. Elle est à taille humaine, et elle est très bien gérée par ses dirigeants, qu’ils soient élus ou salariés. Elle nous est, de plus, comparable en termes de production, de stratégies et de valeurs. Elle est, enfin, tout aussi engagée que nous dans la transition agroécologique", commente le président de la coopérative héraultaise, Boris Calmette. 

Au-delà des ressemblances, la cave Les Vignerons Montagnac-Domitienne avait aussi le projet de développer ses ventes en conditionné. Pour valoriser la production, en atteignant une commercialisation moitié en vrac et moitié en bouteille, la coopérative réfléchit, dans un premier temps, à investir dans une unité de conditionnement. Mais les calculs réalisés ont tôt fait de convaincre les dirigeants que le retour sur investissement ne sera pas assez rapide, et qu’il serait bien plus judicieux de rejoindre les Vignobles Foncalieu, qui disposent de tous les moyens techniques et humains pour valoriser leur production. 

Le pas est d’autant plus facile à franchir que la cave coopérative audoise avait fait savoir sa volonté d’accueillir des caves qui partagent ses valeurs et son ambition de tirer vers le haut la viticulture du Languedoc.

Une stratégie gagnant-gagnant

Retour en arrière, plus précisément en 2019. C’est l’année où les caves coopératives de Montagnac et de Cournonsec décident de fusionner. "Nous avions estimé que nous étions comparables en termes de production, de marchés, de clients, de stratégies et de valeurs. Par ailleurs, sur le plan conjoncturel, l’heure du départ en retraite avait sonné pour notre directeur de la cave de Cournonsec et nous devions, au même moment, engager un technicien en amont pour accompagner les adhérents dans la transition agroécologique", rappelle Boris Calmette. Les calculs sont vite faits. Pour réduire les coûts, tout en engageant les coopératives dans la transition agroécologique, la meilleure solution est de le faire sur des hectares plus conséquents. La fusion des deux caves coulent dès lors de source. 

Sur les 2 750 ha que regroupe depuis la cave Les Vignerons Montagnac-Domitienne, 50 % du vignoble est passé en HVE niveau 3, et la part dédiée à la production de rosé est montée en puissance. Pour poursuivre cette progression et développer la production en conditionné, l’étape suivante est donc l’adhésion à l’union des coopératives Foncalieu. "C’est, en fait, le deuxième étage de la fusée", indique Boris Calmette. Et d’autant que Foncalieu a pour objectif de devenir le leader des rosés de qualité à l’export, "ce qui est intéressant pour nous", souligne-t-il.

Pour les Vignobles Foncalieu, l’adhésion de la cave héraultaise présente aussi son intérêt. Elle lui permet non seulement de renforcer ses approvisionnements, "mais surtout, nous consolidons notre stratégie de filière pour peser plus et mieux sur la montée en gamme de la viticulture languedocienne", se réjouit Jean-Marie Cassignol, son président. Avant d’ajouter : "Notre but n’est cependant pas de grossir pour grossir. Il n’y a pas d’autres caves en attente de rejoindre notre union. Avec l’arrivée de la coopérative héraultaise, nous avons atteint notre taille critique, puisque nous avons quasiment doublé le volume que nous traitons. Une fois cela précisé, nous travaillons uniquement avec des caves qui partagent nos valeurs de la coopération, de transparence et de volonté d’un développement responsable à travers la poursuite de notre démarche RSE. Avec Les Vignerons Montagnac-Domitienne, qui portent les labels Terra Vitis et HVE, nous partageons la volonté de minimiser au maximum l’empreinte environnementale de la viticulture languedocienne, tout en contribuant à la tirer vers le haut."

L’accord de principe sur le protocole d’adhésion de la cave héraultaise a été validé par le conseil d’administration des Vignobles Foncalieu, le 27 mai dernier, "et à l’unanimité", se réjouit son président.

Préparation des vendanges

Dès les vendanges 2021, la coopérative héraultaise apportera l’ensemble de sa production qui, en année normale, atteint 180 000 hl, produits par ses 459 coopérateurs, dont 120 professionnels. Les équipes de Foncalieu et de Montagnac-Domitienne travaillent déjà de concert pour préparer les prochaines vendanges. "Comme avec toutes nos caves adhérentes, nous allons définir un plan de vinification basé sur nos besoins commerciaux. Nos équipes techniques ont déjà travaillé en amont, pour adapter le terroir et la vinification aux attentes des marchés. L’idée est de valoriser les petites IGP pour se différencier sur un marché très concurrentiel", précise Jean-Marie Cassignol. "Foncalieu, c’est une union de commercialisation, ce qui signifie que chacun reste aux manettes chez soi. Nous ferons donc ensemble, sur différents sites, des vins produits par rapport aux parts de marché", précise Boris Calmette.

Cette union, en vitesse de croisière, comprenez sans aléa climatique comme le gel d’avril dernier, portera le volume de production annuelle de 300 000 à 500 000 hl, avec une couverture de l’ensemble de la région languedocienne, de Montpellier jusqu’à Carcassonne, et une large palette d’indications géographiques : AOC Languedoc, Picpoul de Pinet, Grès de Montpellier, IGP Colline de la Moure, Coteaux de Bessilles, Côtes de Thongue, etc. De quoi travailler sur le marché aval avec d’autres arguments... 

Florence Guilhem


HéraultCoopération viticole Montagnac Foncalieu Domitienne