Les VI à l’heure du They

Publié le 02 juillet 2019

Alexandre They, nouveau président des Vignerons indépendants audois souhaite renforcer la qualité des services apportés aux adhérents du syndicat.

Elu à la présidence de la fédération départementale des Vignerons indépendants depuis le 16 avril, Alexandre They entend s‘inscrire dans la lignée de son prédécesseur Jean-Marie Fabre. Travail en équipe, prises de décisions collégiales : le nouveau président privilégie le groupe. C’est donc aux côtés de sa garde rapprochée qu’il a détaillé la feuille de route de cette nouvelle mandature.

Intronisé président de la fédération audoise des Vignerons indépendants (VI) depuis deux mois, Alexandre They s’est prêté au traditionnel exercice de présentation à la presse, le 20 juin, au palais du vin de Narbonne. A l’occasion du coup d’envoi symbolique de son mandat, le vigneron, installé à Montbrun-des-Corbières, a d’emblée mis en exergue “le fonctionnement collégial” qui prévaudra dans toutes les prises de décisions de sa mandature. Accompagné de l’équipe resserrée qui l’entourera, le nouveau président a également fait remarquer “le maillage du territoire de l’Aude représenté au sein de notre comité directeur”. Des vice-présidents Serge Serris (président de la commission viticole de la Chambre d’agriculture et siégeant au conseil d'administration national des VIF), et Olivier Verdale (président délégué de l’ODG Corbières), au secrétaire général Roland Coustal (siégeant à la commission syndicale des VIF), les membres du bureau possèdent tous une solide expérience du terrain et du fonctionnement syndical. S’ajoute à cela le directeur historique Jean-Luc Fabry, qui vit “sa sixième constitution d’équipe. La maturité et l’expérience de celle-ci m’assure de sa capacité à porter encore plus haut les couleurs de la viticulture de notre département.”

Services “premium” aux adhérents

Les premières actions de travail de la nouvelle équipe sont déjà engagées. “L’accent est mis sur le développement des services auprès de nos adhérents, afin de répondre au mieux à leurs attentes. La ‘premiumisation’ de ces services est notre objectif, avec du conseil et de la formation sur des domaines allant du juridique à la transition agroenvironnementale”, assure Alexandre They. “Les dossiers se complexifient”, confie en outre Roland Coustal. “Cette premiumisation passe donc également par un traitement des dossiers encore plus professionnel de notre part sur le plan administratif.” Alexandre They fixe l’objectif de la fin de l’année pour adopter le rythme de croisière attendu dans l’efficience du traitement des dossiers.

Sur un volet plus politique, le syndicat se veut toujours aussi attentif et vigilant sur les grands enjeux nationaux et européens qui pourront impacter les adhérents. “Nous travaillons en étroite relation avec les institutions départementales et les autres formations de la filière, pour continuer à être force de proposition autour de ces enjeux. La présence de Jean-Marie Fabre à la tête des VI nationaux est un plus dans la remontée de nos propositions”, relève-t-il.

En avance sur le plan agroenvironnemental

Les priorités définies à l’échelle départementale sont connues : gestion et accès à l’eau, transition agroenvironnementale, cépages résistants... Les conséquences de l’éventuel Brexit et de la future Pac sont également scrutées avec attention tant les marchés export sont fondamentaux pour les vignerons.

Au sujet de la transition agroenvironnementale, les Vignerons indépendants se considèrent plutôt en avance, et même dans la réflexion “du coup d’après”, livre Alexandre They. “A l’échelle nationale, plus d’un VI sur deux est engagé dans une mesure agroenvironnementale : HVE, bio ou conversion bio”, relate ainsi Serge Serris. “Ce qui se traduit par 32 % des vignerons engagés en agriculture biologique, et 15 % en HVE. Cela veut tout simplement dire que nous sommes déjà à l’objectif fixé pour 2025 par le plan stratégique. En restant proches et à l’écoute de leurs marchés, nos vignerons sont sensibilisés à ces attentes environnementales du consommateur et de la société en général.”

Olivier Bazalge

 


AudeVignerons indépendants Alexandre They