Les députés Perea et Huppé donnent aux agriculteurs sinistrés audois

Publié le 02 avril 2019

Frédéric Rouanet, président du Syndicat des vignerons de l’Aude, et Philippe Vergnes, président de la Chambre d’agriculture de l’Aude, ont reçu le chèque de 5 000 € des députés Perea (Aude) et Huppé (Hérault), en faveur des agriculteurs sinistrés par

Le 25 mars, à la Maison des Vignerons de Narbonne, Philippe Huppé, député de l’Hérault, et Alain Perea, député de l’Aude, ont fait un don de 5 000 € à l’Association audoise des agriculteurs sinistrés.

Ce sont Philippe Vergnes, président de la Chambre d’agriculture de l’Aude, et Frédéric Rouanet, président du Syndicat des vignerons de l’Aude, respectivement président et premier vice-président de l’Association audoise des agriculteurs sinistrés, qui ont reçu le chèque de 5 000 € des deux députés, qui s’ajoute ainsi à la longue liste des donateurs aux agriculteurs sinistrés par les inondations du mois d’octobre 2018. Philippe Huppé a organisé la vente aux enchères de vins du département auprès d’entreprises héraultaises, qui a permis de récolter les fonds. “Venir en aide aux sinistrés par le biais de l’association est apparu comme une évidence. Humainement, vous êtes un socle, et nous avons tous conscience que sans les agriculteurs, nous ne sommes rien”, a ainsi rappelé Philippe Huppé, notant qu’une dizaine d’exploitations agricoles limitrophes Aude-Hérault ont été sinistrées. Philippe Vergnes a, quant à lui, exposé les actions déjà réalisées par l’association (journées de solidarité, enveloppe exceptionnelle pour louer du matériel lourd sur plusieurs secteurs, dont celui comprenant les communes sinistrées de l’Hérault, etc.) et à venir, avec notamment le déblocage d’une enveloppe supplémentaire, en complément des indemnisations reçues au titre des calamités agricoles. “Comment ne pas être ému, quand des personnes qui ont tout perdu vous prennent dans les bras et vous remercient pour l’aide et la chaleur humaine apportées ?”, a-t-il exprimé avec gravité. Frédéric Rouanet et Alain  Perea ont, tous deux, souligné les chantiers à venir pour l’agriculture audoise. “La prochaine étape, c’est le dossier de l’eau : à la fois sur l’irrigation avec la création de retenues collinaires, mais surtout le dossier de l’entretien des cours d’eau dans notre département”, a prévenu le député Perea. Un dossier qui pourrait être ouvert plus rapidement que prévu, avec l’organisation d’une première réunion, le 3 avril, où le SMMAR (Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières), et les syndicats de rivières sont invités à créer de nouvelles solutions autour du Syndicat des vignerons et de la Chambre d’agriculture de l’Aude.

Olivier Bazalge


AudePhilippe Huppé Alain Perea association audoise des agriculteurs sinistrés