Laudun Chusclan se relooke, place à Maison Sinnae

Publié le 27 février 2019

Nouveau logo, nouvelle identité visuelle et nouvelles ambitions commerciales, Laudun Chusclan Vignerons a dévoilé sa mue lors de la première édition de Wine Paris, le 11 février.

Profitant de la visibilité de Wine Paris, la coopérative Laudun Chusclan vignerons a dévoilé son nouveau nom, et sa nouvelle identité visuelle. Un tournant pour la cave qui accompagne un changement de cap, pas seulement par souci de coquetterie, mais qui augure un repositionnement jugé "nécessaire" par son président Philippe Pellaton.

Comme lors d'un mariage, où l'épousée change de nom, la cave coopérative Laudun Chusclan devient Maison Sinnae. L'image n'a pas été choisie au hasard par Philippe Pellaton pour présenter ce nouveau patronyme. Plus de dix ans après la première vinification commune et la fusion des Vignerons de Laudun avec les Vignerons de Chusclan, la coopérative, premier producteur des Côtes du Rhône, refonde sa communication, en adéquation avec ses objectifs affichés.

Recentrer le périmètre

"On a anticipé cette demande." Le renouveau ne vient pas d'une demande des adhérents, assure Philippe Pellaton. En décidant de "se prémunir d'une identité qui pourrait freiner des velléités", le président de la cave coopérative a souhaité adapter la territorialité de l'entité à la réalité. Depuis l'intégration des Vignerons de Saint-Victor-la-Coste, de la cave coopérative de Connaux, de celle d'Orsan ou de Codolet, "Laudun Chusclan Vignerons ne représente plus tout à fait ce qu'est l'entreprise aujourd'hui, son périmètre d'identité", explique son président.

Le nouveau nom de la coopérative ne se contente pas de recadrer le territoire couvert, mais va aussi permettre de réajuster quelques désagréments réglementaires. Le logo LCV n'était alors pas apposable sur les produits conditionnés, comme "l'ensemble des produits que l'on achète à l'extérieur, essentiellement les crus des Côtes du Rhône". Sur ces bouteilles là, le logo Laudun Chusclan Vignerons n'avait pas sa place. Si la raison sociale de la cave n'est guère modifiée, la nouvelle marque commerciale transversale "embrasse tous les produits", se satisfait Philippe Pellaton. "Le développement de l'image de la cave passe par la notoriété de nos vins", estime le président de la nouvelle Maison Sinnae. Car hormis les noms de cuvées phares, "c'est l'image de la cave qui porte", assure-t-il. Forte de 8 millions de bouteilles aujourd'hui produites, et désirant capitaliser sur la croissance commerciale engagée, la coopérative fraîchement rebaptisée vise les 12 millions de cols d'ici 2025.

AOC Laudun : un passage en cru d'ici trois ans

Ce renouveau entamé est également voué à accompagner le passage prochain de l'AOC Laudun en cru, "dans les trois ans", indique Philippe Pellaton. Les bouteilles seront donc identifiées sous le nom de Maison Sinnae, avec l'appellation indiquée en dessous.

Etalé jusqu'à cet été, le chantier de renouvellement d'identité en cours doit encore dévoiler le visuel qui s'affichera derrière le nouveau logo. Celui-là même que l'on verra sur les affiches, notamment. Sur les gammes les plus récentes, "le logo apparaîtra simplement, sur les capsules par exemple, dès cette année", prévoit le président de la coopérative. Le travail visuel va se poursuivre de mars à mai, sur les cuvées simples à intégrer, "et sur les produits Côtes du Rhône Villages et les sélections parcellaires". En ligne de mire, un autre événement qui fera la lumière sur la stratégie en cours, lors du salon Découvertes en vallée du Rhône, du 15 au 18 avril. La phase industrielle se déroulera au gré des millésimes et des embouteillages.

Philippe Douteau


GardViticulture AOC Laudun Sinnae Vallée du Rhône Côtes du Rhône