La présidence d'une politique participative

Publié le 05 mars 2019

Le bureau version 2019, a été renouvelé à 70 %. Il est composé de 12 membres (le maximum prévu), ainsi que de 7 invités permanents.

Magali Saumade, la nouvelle présidente de la Chambre d'agriculture et le bureau qui la compose ont été officiellement élus le 22 février, sous la houlette du préfet du Gard. La nouvelle équipe intronisée prépare sa première session dans 15 jours, pour présenter les grands axes de travail définis par un bureau en grande partie renouvelé.

C'était presque une formalité. Lors de l'élection d'un nouveau bureau de la Chambre d'agriculture, la procédure veut que le préfet préside provisoirement la séance, en l'absence logique de président. Le sortant n'est plus en fonction, et le nouveau, en l'occurrence, la nouvelle, ne l'est pas encore officiellement. Tête de liste d'union FDSEA-JA, l'ex vice-présidente de la Chambre, en partie formée par son mentor, le président sortant Dominique Granier, Magali Saumade s'est déclarée "fière et très heureuse de voir le collectif qui se met en place".

Une tournée de l'agriculture gardoise

Passée la procédure réglementaire, il faut déjà se retrousser les manches pour la nouvelle équipe, comme l'annonce la présidente. "On va commencer à mettre en place le premier bureau, en échangeant avec les élus pour savoir comment on s'organise concrètement." Avec en ligne de mire, un projet aussi ambitieux que nécessaire : faire de l'agriculture gardoise un secteur rémunérateur et performant. Une fois les élus adéquats identifiés, les commissions seront mises en place, "de façon à être plus réactif en bureau et plus efficace", explique Magali Saumade. L'éleveuse et présidente de l'AOP Taureau de Camargue assure déjà qu'il y a de grandes chances pour qu'une commission ‘élevage’ soit reconduite, en faisant profiter les membres de son expérience dans le domaine.

Elle s'est par ailleurs engagée à ce qu'une commission ‘Communication’ soit mise en place, en ces temps d'agribashing, où la profusion d'informations circule au quotidien. "Je m'attacherai à être présente une fois par an dans chaque commission", promet la présidente, qui sait que son rôle va la mener à "coller au terrain". Elle prévoit d'ores et déjà de se lancer dans un tour de l'agriculture gardoise pour rendre le travail à la Chambre "le plus efficace possible", et aller à l'écoute des besoins et communiquer sur les actions menées. "Je crois au terrain, même si ce sera prenant", confie la présidente. "On s'est rendu compte pendant la campagne que beaucoup d'agriculteurs ne connaissaient pas vraiment le rôle de la Chambre." Et si les réunions de secteur seront maintenues, Magali Saumade veut "identifier des temps, une filière", en se rendant régulièrement sur une exploitation.

Expertise des anciens

"Pour avancer, il faut une politique participative", envisage la présidente. En ce sens, les commissions internes seront ouvertes. "Il ne faut pas qu'il y ait que des élus", insiste-t-elle. Les président(e)s de chaque groupe de travail devront évidemment maîtriser leur sujet, précise Lydia Vautier, la directrice de la Chambre d'agriculture, qui a pris ses fonctions en septembre 2018. L'enjeu premier consiste à "accompagner les nouveaux élus", et à définir quelles seraient les commissions internes à installer. Composé de 12 membres, dont une présidente, un secrétaire général (Jean-Louis Portal), 4 vice-présidents et 6 secrétaires adjoints, ainsi que de 7 invités permanents, le bureau se prépare déjà à l'attribution des dossiers que chacun voudra, et pourra, porter. Les six prochains mois seront, notamment dédiés à l'accompagnement des équipes et de "co-construire" les liens entre salariés et élus pour Lydia Vautier. Celle qui assure désormais le pilotage de "l'entreprise", se réjouit d'être arrivée au poste de directrice "dans une période de transition", et de voir s'instaurer un équilibre, tant entre les territoire qu'entre les novices et les plus aguerris. "C'est important qu'on tire profit de l'expérience des anciens". Après trois mandats, et 18 ans à la présidence de la Chambre d'agriculture du Gard, Dominique Granier est d'ailleurs l'un des 4 vice-présidents, aux côtés de Delphine Fernandez, co-présidente des Jeunes agriculteurs, Patrick Compan, viticulteur, et Cédric Santucci, riziculteur. Entre jeunes pousses déjà confirmées et vétérans de bons conseils, le nouveau bataillon agricole gardois est en ordre de marche.

Philippe Douteau


GardGard Chambre d'agriculture Magali Saumade