La cerise voit rouge

Publié le 27 mai 2020

Les producteurs et observateurs ne sont guère optimistes quant à la campagne 2020, malgré les 18 % de hausse annoncés en Languedoc-Roussillon.

Tout se joue en quatre semaines. Le premier fruit à noyau de l’année ne laisse que peu de temps pour se faire désirer. En ex-Languedoc-Roussillon, les premières prévisions annoncent un regain de volumes, alors que les dégâts de la pluie, fin avril, n’ont pas fait de cadeau à certains producteurs.

Le 13 mai, les premières cerises de Céret étaient prêtes pour leur traditionnel convoi vers l'Élysée et le marché Saint-Charles à Rungis, comme le veut la tradition depuis 1932. Cette année, la cagette destinée au président de la République n'était pas remplie de l'habituelle burlat, car la production avait déjà tourné court, pour cause de fruits abîmés. Comme pour bon nombre de producteurs des Pyrénées-Orientales, les conditions cli-

matiques idéales n'ont pas été de la partie, laissant craindre une année noire dans le département. 

Selon la note de conjoncture d'Agreste du mois de mai, la récolte nationale pourrait atteindre 37 000 tonnes, d'après les estimations en début de mois, soit une hausse de 5 %, et un retour à la moyenne quinquennale.  

Avec 13 % des volumes, le Languedoc-Roussillon est le troisième bassin de production de cerises, après la Provence (35 %) et Rhône-Alpes (33). Une hausse de 18 % y est annoncée, mais les disparités et les récoltes décevantes selon les zones risquent de tordre le cou aux prévisions optimistes. 

Récolte altérée en Roussillon

Cela fait longtemps que La Melba n'a pas atteint les 300 t de production. Mais cette saison 2020 s'annonce "catastrophique", confirme la responsable commerciale du groupe coopératif implanté à Bouleternère, dans les Pyrénées-Orientales. Après une année autour de 150 t, "on escompte une baisse, au mieux de 50 %, au pire de 70 %", prévoit Estelle Alarcon. Si la production est correcte par rapport aux superficies de la coopérative, qui se concentrent aux vergers de Céret Primeurs, et de quelques parcelles dans La Crau et le Gard, le souci vient du climat de fin avril. Au moment critique, les pluies, au rythme d'un jour sur deux, ont gâché l'enthousiasme. "L'humidité a favorisé la moniliose des fleurs, qui entraîne la pourriture sur fruits", relève la responsable. En temps normal, et clément pour les récoltes, la tramontane épargne les vergers de la mouche drosophile. Mais la récente combinaison des pluies et d'un vent moindre a favorisé son apparition. 

Malgré ces signaux peu encourageants, La Melba compte sur "un bon marché et des bons prix de vente aux producteurs" auprès des circuits de la coopérative, au local, en grande distribution, de grossistes et au national. Le marché est "porteur", assure Estelle Alarcon, notamment à destination de la grande distribution.

Cependant, les faibles rendements attendus ne peuvent compenser les coûts de récolte élevés. 

Une question de marchandise plus qu'une question de prix 

Sur ses 17 ha de cerisiers, David Sève a démarré la récolte le 4 mai. Arboriculteur à Beaucaire, le président de la FDSEA du Gard a vu la première semaine se dérouler "pas trop mal" mais, en deuxième semaine, la pluie s'est invitée. "C'est très moyen. Beaucoup de fruits ne tiennent pas", constate-t-il, en début de troisième semaine. Sans prévoir précisément à quoi ressemblera la récolte, à l'issue de la campagne, entre le 10 et le 15 juin, l'exploitant sait qu'il ne retombera pas sur les 200 t de moyenne. "Peut-être la moitié, je n'en sais encore rien." 

Moins écrasée que l'abricot par la concurrence espagnole, la cerise locale souffre aussi des disparités entre variétés précoces et plus tardives. Avec 20 variétés dans ses vergers, David Sève commercialise ses cerises via tous les réseaux. Grande distribution, grossiste, magasins de producteurs, il vend "à tout le monde" et complète son calendrier jusqu'en juillet, grâce à ses vergers dans la Drôme. Concernant les cours, "ce n'est pas une question de prix, mais de marchandise", résume l'arboriculteur. 

Philippe Douteau 


Fruits & légumesCerise fruits à noyau prévisions de récolte