L’écho des vendanges : Aude

Publié le 01 septembre 2020

© Gwenaël Fernandes/Vignobles Cap Leucate

Un état sanitaire à surveiller, surtout sur le littoral

Les vendanges des blancs devraient se terminer cette fin de semaine alors que débutent celles des rosés, notamment dans le Minervois. Dans le secteur littoral, les grandes caves coopératives ont démarré autour du 15 août, voire un peu avant pour les raisins qui serviront de base à la fabrication des mousseux. "Certaines caves ont fini de rentrer les pinots et les sauvignons. D’autres ont fini les chardonnays. Tout dépend, en fait, du profil du vin recherché, mais aussi des terroirs. Ainsi, dans les secteurs plus tardifs tels que le Cabardès, les premiers blancs seront vendangés cette fin de semaine, voire au début de la semaine prochaine", précise Giacomo Pinna, consultant viticole du groupe ICV, au centre œnologique de Carcassonne, dans l’Aude. 

En ce qui concerne la taille des baies, elle est supérieure par rapport à 2019, autour de 15 à 20 % de plus, en moyenne, voire presque 25 % dans certains cas, selon le consultant. Et de souligner également que les raisins sont sains, même si, dans certains secteurs, en raison d’un printemps très pluvieux, le mildiou a frappé, ainsi que l’oïdium, "notamment sur des grenaches, mais que les viticulteurs ont pu rattraper. Toutefois, comme les baies ont pris du volume très vite, elles se sont fendues, permettant au botytris de s’installer dans certaines parcelles au début des vendanges. En ce sens, ce pourrait être une récolte difficile pour certains cépages, et particulièrement sur le secteur littoral du fait des entrées marines favorisant une humidité persistante", détaille-t-il. À la cave coopérative Vignobles Cap Leucate, le choix a été fait d’isoler les vignes présentant des problèmes sanitaires. "Elles seront traitées avec un schéma de vinification spécifique", précise Damien Ourliac, directeur technique œnologue à la cave.

Équilibres analytiques et maturité des vins

En matière de maturité des vins, une bonne progression du taux de chargement en sucres a été relevée les semaines précédentes. À présent, on assiste à un retour du taux de chargement plus normal. Ainsi en est-il, par exemple, pour le muscat petit grain et la syrah dans la zone d’intervention de la cave Vignobles Cap Leucate. "Sur certains cépages, comme la syrah, on trouve des pellicules encore épaisses, mais le potentiel est bon. Les raisins présentent de bons niveaux en anthyocanes et polyphénols. Mais nous n’en sommes qu’au début des vendanges. Cela peut évoluer", commente Giacomo Pinna.

Au niveau des équilibres des raisins, de belles acidités sont présentes. Les teneurs en acide malique sont bonnes, et celles en azote assimilable sont, en moyenne, supérieures à 2019. Côté alcool, "on a ce qu’il faut. Les degrés seront bien là. Et les vignes ont le potentiel  pour faire de bons produits", estime le consultant viticole. Les chardonnays tournent autour de 13 à 13,5°, voire 14° pour ceux ramassés cette semaine, les sauvignons entre 12 et 12,5°.

Si aucun accident climatique n’intervient, Giacomo Pinna prévoit des récoltes supérieures de 10 à 15 % par rapport à 2019. Le millésime 2020 présente un beau potentiel en blancs comme en rouges mais, pour ces derniers, il faudra savoir patienter pour atteindre certaines maturités phénoliques.  

Florence Guilhem


AudeVendange viticulture raisin alcool sucre baie vignoble cépage