IGP Gard : un ‘ReGard’ sur l’excellence gardoise

Publié le 26 novembre 2019

Les 12 lauréats de l’opération ‘ReGard sur le vin’ – mis en avant tout au long de la semaine, avec en point d’orgue, la soirée au Novotel Atria, vendredi 29 novembre à partir de 18 h 30 – ont été dévoilés lundi soir, à l’hôtel Mouret, à Nîmes.

Cette semaine du 25 au 29 novembre, les vignerons producteurs du Gard célèbrent le vin et ses saveurs. Une semaine “essentielle” pour le monde viticole et le territoire du Gard, expliquait Denis Verdier, président des vins IGP du Gard, lors de la remise des prix des 12 meilleures cuvées sélectionnées dans le cadre de la 2e opération ‘ReGard sur le vin’, lundi soir.

Après l’effort, le réconfort ! Passées les vendanges, les vignerons gardois invitent le grand public à une grande soirée festive dans le cadre de la soirée ‘Regard sur le vin’, vendredi 29 novembre, de 18 h 30 à 23 h 30, au Novotel Atria (5 € l’entrée, verre offert pour 3 dégustations). En partenariat avec l’Institut coopératif du vin, le Département du Gard, Nîmes Métropole et le ‘Wine bar’, les IGP gardoises mettent en place une sélection ‘ReGard sur le vin’ qui vise à distinguer les cuvées emblématiques des IGP du Gard. Les 12 lauréats ont été dévoilés lundi soir (voir plus bas). Et toute la semaine, de nombreuses animations sont programmées dans les caveaux ainsi qu’au Mas de l’agriculture, “un écrin créé par et pour les agriculteurs gardois”, souligne Magali Saumade, présidente de la Chambre d’agriculture. “Nous avons l’ambition de rassembler tous les signes de qualité avec l’idée de considérer qu’il existe un bien vivre à la gardoise”, poursuit Denis Verdier, saluant les liens désormais établis avec l’ensemble des chambres consulaires « autour du ‘Made in Gard’ qui permet de rechercher de la valeur ajoutée, mais aussi des projets à dimensions essentielles, comme l’eau”.

Travailler en meute

Des propos confirmés par Henri Brin, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat : ëNous devons travailler en meute car les défis sont nombreux pour qu’on s’éparpille : il faut penser à l’installation des jeunes, aux touristes qui viennent, et l’on doit porter cet art de vivre autour de notre territoire.” Magali Saumade revient, elle, sur “l’importance de cette semaine ‘ReGard’, initiée l’an passé, qui met en avant les IGP, comme peut le faire la Chambre tous les jours. Car ces signes de qualité valorisent les acteurs qui les fabriquent et l’ensemble du territoire. C’est une plus-value en termes d’image, mais aussi d’économie pour le territoire. Aujourd’hui, nous n’avons plus le droit de nous diviser entre chambres consulaires, responsables, élus. Nous devons porter un seul objectif : que le Gard communique positivement sur ses produits.”

Pour Christian Vigne, président du Syndicat des vins IGP Cévennes, “le Gard a une richesse inouïe que l’on est en train de découvrir. Face à la mondialisation, la population a besoin de se retrouver autour de ses racines et de proximité. En Cévennes, on porte cet art de vivre autour de nos travaux engagés sur le développement de la biodiversité – nous sommes d’ailleurs en train de créer un GIEE où biodiversité et maîtrise de l’eau seront mis en avant – et de l’agroforesterie.” Quant à son homologue Christophe Aguilar, président des vins IGP Coteaux Pont du Gard, il rappelle que le syndicat œuvre pour “amener le maximum de vignerons vers l’agriculture biologique. C’est le sens de l’histoire”. Le syndicat travaille d’ailleurs à la mise en place d’un partenariat avec la Maison Gérard Bertrand, “pour amplifier le mouvement vers l’AB”. Mais, avant tout, “l’avenir est de faire du Gard une marque, comme Provence”, note Christophe Aguilar.

Pour conclure, le président du Conseil départemental, Denis Bouad, souligne que tous les acteurs de la semaine ‘ReGard’ “partagent les mêmes valeurs. Le monde est devenu de plus en plus compliqué, et rien n’est simple. Nous avons, tous, de bonnes idées, quelques moyens et des stratégies à mettre en œuvre. Mais travailler ensemble amplifie nos projets individuels, et c’est cela vers quoi nous devons tendre pour véhiculer l’image du Gard, pour communiquer sur la richesse et la qualité de notre territoire. Car les marchés sont difficiles à conquérir, mais on peut les perdre rapidement. Œuvrons donc ensemble pour porter l’image du Gard !”

Céline Zambujo

Contact : 06 59 13 39 09

 

Les lauréats ‘ReGard sur le vin’ 2019

Sélection IGP Gard

*Rouge : Mas Chabalier, cuvée Anjedy 2018.

*Blanc & rosé : Les vignerons du Castellas, cuvée ‘Les demoiselles de Rochefort’ 2018.

Sélection IGP Cévennes

*Rouge : Domaine de Berguerolles, cuvée ‘Le clos’ 2017.

*Blanc : Domaine de Gournier, cuvée chardonnay 2018.

*Rosé : Les vignes de l’Arque, cuvée ‘petit gris’ 2018.

Sélection IGP Coteaux du Pont du Gard

*Rouge : Domaine Diminoït, cuvée ‘Instant nielluccio’ 2017.

*Blanc : La belle pierre, cuvée ‘Un soleil à l’autre’ 2018.

*Rosé : Domaine Chabrier, cuvée ‘Coteaux Pont du Gard’ 2018.

Coups de cœur

*IGP Gard : Cellier des Chartreux, cuvée ‘Origine blanc’ 2018.

*IGP Coteaux du Pont du Gard : Domaine Tardieu-Ferrand, cuvée ‘Massay rouge’ 2017.

*IGP Cévennes : Les vignerons de la Porte des Cévennes, cuvée ‘Terre haute rouge’ 2015.


GardIGP Gard ReGard sur le vin viticulture