Hérault : Un poids lourd sur la voie Domitienne

Publié le 16 juillet 2019

De g. à d. : Didier Vidal (trésorier), Christian Boineau (président délégué), Nicolas Michel (secrétaire adjoint), Boris Calmette (président), Fabien Castelbou (vice-président), Alexis Manez (vice-président) et Jean-Louis Reffle (directeur).

Les Vignerons de Montagnac La Domitienne viennent de naître en ce début d’été. Cette nouvelle entité est le résultat de la fusion des Vignobles Montagnac et des Terroirs de la Voie Domitienne. Forte de 500 adhérents, couvrant un territoire allant des portes de Montpellier à Pézenas, la nouvelle structure est un poids lourd de la production de vins en Languedoc.

C’est avec enthousiasme et bonne humeur que l’équipe dirigeante de la toute nouvelle structure coopérative “Les Vignerons de Montagnac La Domitienne” a annoncé la naissance officielle de ce nouvel acteur important de la production viticole régionale. Courant juin, les assemblées générales extraordinaires respectives des Vignobles Montagnac et des Terroirs de la Voie Domitienne se sont tenues pour acter, à la quasi-unanimité, la fusion des deux entités. En conséquence, le 1er conseil d’administration a eu lieu le 1er juillet pour mettre en place le nouveau bureau. Christian Boineau, président délégué des Vignerons de Montagnac La Domitienne, tient en préambule à préciser que “cette fusion n’est pas liée à des difficultés chez l’une ou l’autre des parties, mais plutôt une vision commune de la direction à suivre et des moyens à mettre en œuvre pour atteindre nos objectifs”. Tant au niveau de l’équipement technique que du potentiel de production ou de la diversité d’un vignoble “qui s’étend des portes de Montpellier à celles de Béziers”, comme le souligne le président Boris Calmette, Les Vignerons de Montagnac La Domitienne disposent de moyens solides pour répondre aux demandes d’un marché en pleine évolution, et aux attentes sociétales.

La HVE en ligne de mire

“Au-delà de sa vaste étendue, le territoire sur lequel nous sommes implantés est concerné par une démographie en pleine expansion”, situe Boris Calmette. “Cette fusion s’opère donc également pour disposer de meilleures armes pour affronter cette concurrence sur le foncier à laquelle nous devons faire face.” Il s’inquiète ainsi de la pression foncière exercée par ce contexte démographique. “L’utilisation de l’espace se fait aujourd’hui au détriment de l’activité agricole. Nous devons partager notre espace de travail avec la population qui, elle, en fait un espace de loisirs et de promenade. Nous inscrivons donc cette fusion dans une démarche d’évolution de nos pratiques pour répondre aux attentes sociétales”, défend Boris Calmette.

Un groupe de formation Haute valeur environnementale (HVE) sera ainsi lancé au sortir des vendanges, pour pouvoir revendiquer des volumes certifiés HVE de niveau 3 dès la récolte 2020. Quant au bio, il représente pour l’instant un volume largement minoritaire. Il fera lui aussi l’objet d’un soutien de la part du groupe de formation pour accompagner les vignerons dans cette démarche. Un technicien dédié sera embauché dans les prochains mois pour animer ce groupe.

Répondre aux besoins de tous les adhérents

“La proximité de nos cultures d’entreprises, le partage d’analyses, ainsi que la similarité de nos marchés sont les autres éléments facilitateurs de cette fusion”, poursuit Boris Calmette. Les deux caves écoulaient en effet la majeure partie de leurs volumes sur le marché du vrac, avec des débouchés et une segmentation similaires. “Les partenariats établis avec nos acheteurs restent ainsi pérennes”, souligne Boris Calmette. Les vins de Pays d’Oc constituent ainsi le gros du volume, complétés par les IGP de zones Collines de la Moure, Coteaux de Bessilles et Côtes de Thongue. Les AOC Languedoc, Grès de Montpellier et Pézenas viennent compléter l’éventail des productions des Vignerons de Montagnac La Domitienne. Les chais de vinification de Cournonsec et Montagnac resteront actifs, chaque site disposant d’équipements techniques modernes permettant de répondre aux orientations commerciales de la cave, notamment l’augmentation de la proportion de rosés. Une réflexion est également engagée sur l’optimisation des caveaux des différents sites que possède la nouvelle entité. La commercialisation en bouteilles, qui s’établit pour l’heure autour du million de cols, constitue un levier important d’augmentation des marges.

Olivier Bazalge


HéraultVignobles Montagnac Terroirs de la Voie Domitienne Les Vignerons de Montagnac La Domitienne HVE Boris Calmette