Groupama Hérault : Guilhem Vigroux remplace Jean-Charles Tastavy

Publié le 16 avril 2019

La dernière assemblée générale du président de la fédération Hérault de Groupama Méditerranée s’est tenue le 4 avril à Villeneuve-les-Béziers.

Jeudi 4 avril, c’était la dernière séance pour Jean-Charles Tastavy à la tête de la fédération Groupama de l’Hérault, qui a tenu son assemblée générale au cinéma CGR, à Villeneuve-les-Béziers.

Lors de cette dernière assemblée générale, le président de la fédération Hérault de Groupama Méditerranée, Jean-Charles Tastavy, est revenu avec émotion sur les faits marquants de l’année : “2018 a connu une hausse sensible de participation dans les caisses locales”, souligne-t-il avec satisfaction, pour une fédération qui compte désormais 39 caisses locales, par rapport aux 43 en 2017. “Il faudrait arriver à 37 pour qu’il y ait une vraie adéquation entre agences et caisses locales.” Comme le veut la nature mutualiste de l’assureur, “l’échelon local est pleinement associé à la surveillance des portefeuilles”. Les élus sont amenés à statuer sur des propositions de résiliations ou de restrictions de garanties, afin d’assurer aux sociétaires des tarifs compétitifs, de maintenir la marge de la structure régionale, mais aussi de garantir le respect des valeurs mutualistes, grâce à leur connaissance du terrain.

Les élus sont notamment en première ligne en cas de d’aléas climatiques ou de sinistres. Pour des sinistres inférieurs à 1 500 €, ils peuvent, depuis 2015, réaliser eux-mêmes l’expertise, afin d’accélérer le traitement des dossiers. Ce fût notamment un atout indéniable dans le cas des inondations de l’Aude. “J’ai visité le village de Villegailhenc et son église du XIIe siècle”, relate le président de Groupama Méditerranée, Jean-Pierre Constant. “On stigmatise souvent les constructions abusives récentes, qui imperméabilisent les sols. Pourtant les anciens ne construisaient pas n’importe où. Et là, l’eau est passée où elle n’était jamais passée.” Pour ce sinistre exceptionnel, la direction de Groupama Méditerranée a rapidement réagi pour porter la possibilité d’action des élus, dans le cadre des Comités locaux d’indemnisation à un seuil de 3 500 euros. “Notre différence, notre ADN, c’est ce lien entre les élus et le terrain.” 

Un ancrage territorial

En 2018, la fédération Hérault a maintenu son partenariat avec les Vignerons indépendants, sa participation aux journées de contrôle des tracteurs, ses partenariats avec de nombreux clubs sportifs, parmi lesquels le Football Club de Sète, Montpellier Hérault Rugby et le Volley féminin de Béziers, mais aussi le salon Dionysud à Béziers. Elle a également organisé une balade solidaire au Château de Villeroy, en faveur de l’Association ‘Charlotte aux couettes’ (voir focus). Groupama Méditerranée est également partenaire du prix de la TPE, dont le gagnant fut Iadys, société basée à Aubagne, qui a inventé des robots qui ramassent des détritus en bord de mer, notamment dans les ports. “C’est un enjeu important quand on sait que dans le monde, chaque minute, 200 t de détritus sont déversées dans la mer et les océans. On appelle cela le 7e continent.?Parfois même les bateaux ont des difficultés pour traverser ces déchets” ; un enjeu important pour la fédération régionale, qui compte 170 km de côtes maritimes.

Guilhem Vigroux, nouveau président de la fédération

Agé de 46 ans, marié et père de deux garçons, dont l’un qui vient de s’installer avec lui, Guilhem Vigroux est producteur d’abricots et vigneron coopérateur sur la commune de Villeveyrac. Il vient d’être élu, vendredi 5 avril, à la présidence de la fédération départementale Hérault de Groupama Méditerranée. Il est également secrétaire général de la Chambre d’agriculture de l’Hérault, en charge de la commission viticole, et président du comité RQD, comité régional pour la reconversion qualitative différée du vignoble.

Magali Sagnes


Guilhem Vigroux, nouveau président de la fédération Groupama de l'Hérault.

HéraultGroupama Méditerranée assurance sinistres Guilhem Vigroux assemblée générale