Graines d’Agro fête ses dix ans !

Publié le 22 mars 2019

Les gagnants du concours 2019 avec Michel Penet, président de SupAgro Fondation et directeur général de Groupama Méditerranée.

Organisée par Montpellier SupAgro et SupAgro Fondation, en partenariat avec l’association des Alumni de Montpellier SupAgro et Groupama Méditerranée, la 10e édition du concours d’idées innovantes a récompensé quatre projets.

A l’occasion de son dixième anniversaire, le concours Graines d’Agro avait invité nombre d’étudiants et diplômés primés pour une petite rétrospective de dix ans de remise de prix. “C’est une étape importante dans l’accompagnement des projets innovants”, a déclaré en préambule Pascal Peny, responsable des partenariats à Montpellier SupAgro et de l’incubateur Agrovalo Méditerranée. Ce concours a vu le jour fin 2008, pour faire émerger et détecter les projets des étudiants et diplômés de Montpellier SupAgro, dans les domaines de la production, la transformation, la distribution et la qualité des aliments. En dix ans, près de 100 000 € de prix ont été distribués, et l’on comptabilise pas moins de 471 participants, dont 78 % d’étudiants. 214 projets ont été sélectionnés.

Dix entreprises créées

Depuis le lancement du concours, dix projets ont débouché sur la création d’entreprise. Ces jeunes entrepreneurs sont venus témoigner de leur expérience.

L’entreprise Matahi, fondée en 2013, qui produit des boissons énergisantes à base de fruits du baobab, a reçu le prix Graine d’initiative en 2010. “Nous avons levé 1,5 M€ de fonds en 2016, et permis la création d’une coopérative au Bénin en commerce équitable. Ce prix nous a rassurés dans notre projet, et a été le point de départ de notre aventure entrepreneuriale.”

Maxime Leroy, qui a monté le projet Fébéo en 2014, raconte : “J’ai monté une société de commercialisation de viande en circuit court pour les restaurants de Montpellier.” Aujourd’hui, il travaille avec une quarantaine de restaurateurs. “Nous sommes quatre dans la société, et venons d’ouvrir un point de vente dans le quartier des Beaux Arts. Le prix d’Excellence Graines d’Agro m’a permis d’équilibrer le bilan de notre toute jeune entreprise, et surtout de tester le modèle !”

Clément Fraigneau, porteur du projet PermAgro en 2016, évoque : “Ma société, incubée sur le campus de Montpellier SupAgro, a pour mission d’accompagner le viticulteur dans la gestion administrative et cartographique de son exploitation. Le prix Graines d’Agro m’a permis de formaliser mon innovation, m’a ouvert des portes, et facilité l’obtention de subventions comme avec le Cnes (Centre national des études spatiales).”

Emilie Guillard, porteuse du projet “Le pain autrement” en 2017 témoigne : “Nous sommes installés à Clapiers, et livrons nos pains sans gluten sur plusieurs points de vente dans Montpellier”. Selon elle, l’installation et le démarrage de l’entreprise prennent du temps. “Nous entamons la deuxième année de fonctionnement, et bénéficions d’un nouvel atelier qui tourne bien. Il nous reste à développer la partie commerciale.”

Tous ont fait part de leur préoccupation quant à leur communication.

Pour marquer l’événement, Groupama Méditerranée, partenaire depuis huit ans, a créé un nouveau prix : le coup de cœur. “Nous avons fait participer les salariés de Groupama Méditerranée. Ils ont ainsi découvert les 12 finalistes, et ont voté pour le projet “Sur la route de nos assiettes””, a expliqué Michel Penet, directeur général de Groupama Méditerranée et président de SupAgro Fondation. Ce projet a consisté à parcourir la France et rencontrer la chaîne agroalimentaire pour apprendre à bien consommer. Il a une dimension pédagogique et solidaire. “Nous allons leur offrir des campagnes de communication pour faire connaître leur démarche, et une année d’assurance”, a-t-il dévoilé.  

Anne-Solveig Aschehoug


HéraultMontpellier SupAgro innovation concours Graines d'Agro