Expérimentation en vergers, serres photovoltaïques : l'agriculture en transition

Publié le 18 juin 2019

Sur le site du CTIFL de Baladran à Bellegarde, le ministre de la Transition écologique, du Développement durable et de l'Energie a été reçu par le directeur délégué général Ludovic Guinard et Jean-Michel Ricard qui lui a présenté le projet Alto.

Deux ministres pour deux départements. Après une matinée de démonstrations anti-feu en compagnie de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, François de Rugy s'est rendu au CTIFL avant de découvrir les serres photovoltaïques en AB. Baisse des intrants et énergies renouvelables : le programme était taillé sur mesure pour le ministre de la Transition écologique, du Développement durable et de l'Energie.

Au pas de course. Mercredi 5 juin, François de Rugy s'est rendu sur le site du centre opérationnel de Baladran, guidé par Ludovic Guinard, directeur général délégué du CTIFL (Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes) sur le verger expérimental d'abricotiers et de pommiers, avant de découvrir les panneaux photovoltaïques arboricoles biologiques du projet Agrinergie. Dans la matinée, le ministre a fait escale dans l'Hérault, avec le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, pour le lancement de la campagne de prévention des incendies de forêt, au lac du Salagou.

Au CTIFL, la biodiversité "fonctionnelle"

Dans le cadre du programme Alto, le CTIFL travaille à rendre les cultures de moins en moins gourmandes et dépendantes aux traitements phytosanitaires, tel que motivé par le Plan Ecophyto. En présentant au ministre de Rugy les missions de formation, de conseil du "premier acteur de la recherche au service des problématiques bio", Ludovic Guinard a fait office de guide sur la parcelle expérimentale arboricole du centre technique de Bellegarde, qui œuvre à la certification de plants fruitiers, pour assurer la maîtrise et la traçabilité des productions. La directrice de centre opérationnel, Sarah Moyse, a expliqué au ministre que tous les leviers de l'agroécologie étaient employés pour "travailler à la réduction des intrants" sur ce verger "multi-espèces". 30 espèces nicheuses sont ainsi intégrées au site, dont 17 espèces de chauves-souris. Si le "zéro intrant" n'est pas encore atteint, comme s'interrogeait François de Rugy, des "micro-doses de cuivre" sont utilisées sur la parcelle, a précisé Jean-Michel Ricard, chargé de programme biodiversité fruits et légumes au CTIFL. "C'est de la biodiversité dite fonctionnelle." Des stratégies de biocontrôles sont également testées, grâce notamment à la technique de "l'insecte stérile" comme solution de confusion sexuelle, pour limiter la reproduction des ravageurs a indiqué Sarah Moyse. "On est au début du projet."

Serres photovoltaïques sur abricotiers bio

A quelques centaines de mètres du CTIFL, Akuo Energy a conçu le premier projet Agrinergie en France métropolitaine, un verger de 1,5 ha en agriculture biologique sous serres photovoltaïques. Gérés par l'exploitant Marc Portier, les abricotiers sont couverts par des panneaux développés comme un "modèle de simulation de luminosité", expliquait Eric Scotto au ministre de la Transition écologique. Le président et co-fondateur d'Akuo Energy, dont la filiale Agriterra suit et développe les projets agricoles élaborés avec les installations d'énergies renouvelables d'Akuo, a mis en avant les atouts du système d'ombrières photovoltaïques (13 m de largeur, 180 m de long) qui permettent de laisser s'infiltrer la lumière et de protéger les arbres des aléas climatiques. "Première démonstration entre transition énergétique et transition agricole", le site gardois éviterait 168 tonnes de CO2 par an, a salué le président d'Akuo Energy. Co-responsable du projet, Jean-Luc Valentini a évoqué "un cycle de l'arbre plus court, mais suffisant pour la croissance et la qualité du fruit", et une économie en eau de 50 à 60 %. Adaptées aux cultures biologiques, ces serres sont destinées à contrôler l'humidité et "à les préserver de l'utilisation massive de pesticides", atteste la société. En 2017, 8,5 t/ha d’abricots ont été produites.

Philippe Douteau


Les ministres Christophe Castaner et François de Rugy ont participé au lancement de la campagne de prévention des incendies de forêt au lac du Salagou, avec des démonstrations de lutte contre le feu.

GardFrançois de Rugy Christophe Castaner transition écologique expérimentation en vergers serres photovoltaïques CTIFL