Domaine de Vassal : sauvegarder la diversité variétale pour l’avenir

Publié le 25 octobre 2022

Photo de famille pour les 20 ans du réseau de partenaires de la sélection vignes, au Domaine de Vassal, à Marseillan-Plage, le 14 octobre dernier. © F. Guilhem

Le 14 octobre, l’Inrae et l’Institut français de la vigne et du vin (IFV) réunissaient leurs partenaires de la Commission technique nationale de sélection et de participation, pour fêter leur 20 ans de collaboration. État des lieux sur le patrimoine variétal en France et perspectives.

C’est une course contre la montre dans laquelle sont engagés l’Inrae et l’IFV pour continuer à capter la diversité variétale présente dans les vieilles parcelles de vignes, et maintenir, sur le long terme, le matériel végétal existant en bon état sanitaire et physiologique. Le temps est en effet compté, car l’on assiste à “une érosion importante du patrimoine sauvage en raison des activités humaines (déforestation, intensification de l’agriculture, incendies, urbanisme…), et même à sa régression liée à la concentration de l’encépagement dans le monde, qui se traduit par le développement des principales variétés utilisées au détriment des autres”, alerte Jean-Michel Boursiquot, professeur honoraire d’ampélographie à Montpellier SupAgro. Conséquence : la culture des variétés “secondaires” disparaît peu à peu et les vieilles vignes sont progressivement arrachées. 

145 ans d’ampélographie

Retour dans le passé. Pour conserver la diversité du patrimoine variétal français, Gustave Foëx, professeur de l’École d’agriculture de Montpellier, se lance dans sa conservation lors de la crise du phylloxéra. Il constitue, en 1876, une collection ampélographique, développée ensuite par Louis Ravaz à partir de 1897, puis dans les années 1940 par le professeur Jean Branas et ses successeurs.
Depuis cette période, cela ne s’est jamais interrompu”, rappelait Cécile Marchal, directrice Inrae du Domaine de Vassal, à Marseillan-Plage, le 14 octobre dernier, lors du 20e anniversaire de la Commission technique nationale de sélection et de participation (CTNSP), créée en fait en 2000, et qui regroupe aujourd’hui 38 partenaires engagés dans la sélection et la conservation du patrimoine variétal.

Avec aujourd’hui 8 500 accessions1, 5 900 cépages du monde entier, 450 variétés de porte-greffes, 1 350 hybrides producteurs, 350 espèces de vitacées et 450 lambrusques, le Domaine de Vassal, créé en 1949, à Marseillan-Plage, dans les sables du cordon littoral, détient la plus grande collection de cépages dans le monde, ce qui lui a valu son surnom de ‘Louvre de la vigne’. Mais les défis à relever sont nombreux face désormais à l’érosion génétique viticole.

“Arrêter l’uniformisation”

Si “on retrouve des variétés que l’on croyait éteintes, et qu’on découvre de nouvelles inconnues, ainsi que des variétés dérivées telles la syrah grise ou le carignan blanc, l’érosion génétique viticole est bel et bien en marche”, martèle Jean-Michel Boursiquot. Avec un encépagement mondial reposant sur 400 variétés principales, et 40 pour la France sur 95 % de sa surface viticole, “nous avons un vrai travail de valorisation de la diversification à mener”, dit-il. C’est même une urgence, car “il faut arrêter l’uniformisation”, ajoute Sébastien Julliard, président de la CTNSP et directeur du Conservatoire du vignoble charentais.

Tel est le chantier du réseau de partenaires, défini autour de trois missions : sauvegarder par les conservatoires la diversité variétale ; valoriser par les prospections de cépages anciens ou patrimoniaux ; et expérimenter, notamment sur les clones. Pour ce faire, la commission est organisée autour de quatre niveaux de conservatoire : le Domaine de Vassal et sa collection ampélographique ; les conservatoires de clones gérés par les organismes professionnels, l’IFV et l’Inrae ; le conservatoire de matériel initial et sélectionnable par l’IFV au Domaine de l’Espiguette ; et les collections ampélographiques locales.

Au total, notre réseau se compose de 185 conservatoires et près de 20 000 accessions”, détaille le président de la CTNSP. Grâce au travail conjoint de tous les partenaires du réseau, depuis 2016, 41 cépages ont été inscrits au catalogue officiel, dont des cépages patrimoniaux plus ou moins bien adaptés au changement climatique, résistants aux maladies et au goût des consommateurs.

Financement : le nerf de la guerre

Avec la marque Entav-Inrae®, développée en France depuis 2009, qui offre des garanties sur l’origine des plants, leur traçabilité, leur état sanitaire et leurs caractéristiques génétiques, le matériel vendu “a déjà permis à la filière d’investir plus de 6 millions d’euros dans le maintien de la diversité de la vigne”, indique Laurent Audeguin, directeur de la recherche et de l’innovation du pôle matériel végétal de l’IFV. Et des partenariats ont été établis avec les États-Unis, le Canada, le Chili, l’Argentine, l’Afrique du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Union européenne.

Reste que maintenir la diversité du patrimoine variétal français, en bon état sanitaire et physiologique, et “éviter les disparitions accidentelles comme cela a pu être le cas”, rappelle Olivier Yobrégat, ampélographe rattaché à l’IFV Pôle Sud-Ouest, représente un coût élevé en termes d’investissement et de fonctionnement, que ce soit pour la conservation dans des serres, ex situ ou in vitro, “même si, pour cette dernière méthode, nous n’avons pas encore de résultats probants en termes de conservation”. La recherche a aussi besoin de financement, notamment sur les porte-greffes, le phénotypage ou encore les travaux sur les cépages résistants face à l’adaptation au changement climatique. “Tout part de la conservation des ressources. Aussi, sans la conservation en bon état du matériel végétal sur le long terme, rien n’est et ne sera possible”, insiste-t-il. Et, en maintenant la diversité, “cela permet de préparer l’avenir de la filière et d’assurer le legs aux générations futures”, conclut Sébastien Julliard.

Florence Guilhem

(1) Une accession représente l’unité comptable au sein d’une collection de ressources génétiques.


ViticultureDomaine de Vassal ampélographie cépages Commission technique nationale de sélection et de participation