‘Concours des Vins de Nîmes’ revu et corrigé

Publié le 09 février 2021

Pour que soient respectées les distances entre dégustateurs et limiter la jauge, l’effectif sera divisé sur les deux journées, pour assurer des roulements aux tables de dégustation. © Ph. Douteau

Le rendez-vous annuel des Jeunes agriculteurs du Gard n’avait pu avoir lieu en 2020, pour cause de pandémie. Événement clé pour le syndicat, le ‘Concours des Vins de Nîmes’ est une vitrine immanquable pour la centaine de caves gardoises participantes, et un coup de projecteur sur les cuvées médaillées et les coups de cœur du jury.

Après une année blanche, le syndicat des Jeunes agriculteurs du Gard veut faire oublier l'annulation de l'an dernier et redonner des couleurs à leur concours, lors d'une 42e édition forcément repensée. En répondant aux normes sanitaires de rigueur, les JA font leur maximum pour maintenir l'événement dans les meilleures conditions. Après une année 2020 "particulièrement difficile pour de nombreuses structures", le syndicat ne baisse pas les bras. L'humeur des caves et des vignerons n'est pas nécessairement à la fête. Raison de plus pour renouer aussitôt avec les traditions et la mise en avant des vins locaux.   

Une édition étalée sur deux jours 

Après une édition 2020 avortée, les JA du Gard annoncent le retour de leur ‘Concours des Vins de Nîmes’. Habituellement, les séances de dégustation par les amateurs et par le jury de professionnels se déroulent toute une matinée, avec la remise des prix en clôture de l'événement. Quelque 800 échantillons sont ainsi goûtés et départagés par plus de 200 dégustateurs, avant de passer entre les lèvres expertes du jury, qui départage les bouteilles médaillées d'or. 

L'édition 2021 sera donc maintenue, mais réadaptée au contexte particulier. "C'est notre événement promotionnel principal, nous n'avions pas d'autres alternatives cette année", atteste Ludivine Verlaguet, présidente du syndicat. Il n'était pas concevable de faire l'impasse une fois de plus, alors le concours se tiendra sur deux jours, au lycée agricole de Nîmes-Rodilhan, les 23 et 24 mars 2021, "voire une demi-journée de plus" si besoin. Pour que soient respectées les distances entre dégustateurs et limiter la jauge, l'effectif sera divisé sur les deux journées, pour assurer des roulements aux tables de dégustation. "On veut rassurer les caves, les dégustateurs et les membres des JA présents, pour maintenir le concours dans les conditions sanitaires les plus strictes possibles", insiste la présidente. Ainsi, 10 à 12 dégustateurs seront prévus par table, dans la grande salle de dégustation de l'établissement. "Ce sont des grandes tables en demi-lune. Chacun disposera de son crachoir, et une seule personne s'occupera de servir les vins." Les groupes de dégustation seront convoqués afin que personne ne se croise entre deux séances, et les tables nettoyées entre chaque passage. "On ne veut pas non plus presser les gens", ajoute Ludivine Verlaguet, qui compte bien conserver la convivialité du rendez-vous. Plus que jamais, l'attribution de médailles est une plus-value "dont on a tous besoin", rappelle la vigneronne de la Commanderie de Cotelier (Saint-Gilles). Le jury de professionnels se réunira le dernier jour pour départager les médaillés d'or et décerner les prix Coup de cœur et Félicitations. 

L'Union des métiers de l'industrie et de l'hôtellerie est le parrain de cette édition 2021. Un soutien qui fait sens, "car on a besoin d'eux comme ils ont besoin de nous", estime Ludivine Verlaguet.

Dégustations à la maison  

L'an dernier, le concours était précédé des soirées "avant-premières" avant que le Covid-19 ne vienne perturber le cours des événements. Des initiations à la dégustation avaient été proposées dans trois caves et domaines, autour d'accords mets et vins gardois. 

Le concept a ensuite été décliné sous forme de 'Box dégustation" pour les fêtes de Noël, composées de produits des Jeunes agriculteurs et de recettes conçues par le chef Vincent Croizard. La formule est  déclinée avec un coffret  spécial Chandeleur pour deux à 25 €, et un 'Gourmand', à 40 €, pour célébrer en amoureux la Saint-Valentin. Vins, jus de raisin, charcuterie, confitures, farine de châtaigne, le tout agrémenté de recettes de chefs gardois et de quelques bonus (verres à vins Ecocup, tire-bouchon, livret de dégustation). 

Dans la même veine, des 'Box avant-premières' en amont du concours vont être proposées, élaborées autour des vins de terroirs emblématiques (Côtes-du-Rhône, Pont-du-Gard, Costières). Et pourquoi pas perpétuer la démarche, si l'idée continue de fédérer les clients et les jeunes vignerons. n

Philippe Douteau

Informations et inscription : 04 66 04 50 20, 06 14 58 79 54 

syndicat@jeunesagriculteursdugard.fr 

www.jeunesagriculteursdugard.fr


GardConcours des vins Nîmes viticulture Jeunes agriculteurs du Gard