Collioure : célébrations du cinquantenaire de l’AOC

Publié le 06 juillet 2021

à l’occasion de son cinquantenaire, l’AOC Collioure sait que son avenir passe par la mise en avant des exigences de son terroir et la préservation de son environnement exceptionnel (@ Hugues Argence).

Les AOP Collioure et Banyuls superposent leurs aires de production. Si Banyuls obtint le sésame de l’AOC dès 1935 pour les vins doux naturels, ce n’est qu’en 1971 que les vins rouges secs parvinrent à la même reconnaissance avec la validation de l’AOC Collioure. La célébration de ce fringant cinquantenaire se déroulera tout au long du week-end.

Avis de fête à Collioure ! L’appellation sœur de Banyuls, avec laquelle elle partage la même aire de production, va célébrer ce week-end le cinquantenaire de sa création en 1971, avec un programme nourri de réjouissances autour de la vigne et des vins produits par les vignerons locaux. 

Longtemps, les vins secs de cette zone de production ont vécu dans l’ombre de leurs illustres aînés de l’appellation Banyuls. En effet, les vins doux naturels banyulencs ont fait partie des premières AOC reconnues en France, en 1935, année de naissance du décret-loi instituant les appellations d’origine contrôlée.

Aussi, pendant longtemps, “pour éviter toute confusion dans l’esprit du consommateur d’alors“, les vins de l’aire d’appellation obtenus sans le fameux processus de mutage à l’alcool ne peuvent obtenir le bénéfice de l’AOC. Ils sont successivement connus sous le nom de ‘Banyuls nature’, puis ‘vin nature du terroir de Banyuls’.

Ce ne sera que quelques décennies plus tard, sous l’impulsion de son président Marc Parcé, que les vins rouges secs de l’appellation trouveront enfin leurs lettres de noblesse. Une nouvelle demande fût rédigée par le Syndicat des vignerons de Banyuls en septembre 1967 et, après de nombreuses démarches, les vins rouges purent enfin bénéficier de l’AOC le 2 décembre 1971.

La toute première appellation de vin sec du Roussillon était née. Les vins rosés ont suivi vingt ans plus tard et les Collioure blancs n’accédèrent au statut d’AOC qu’en 2003.

Permettre l’avenir…

Depuis, l’appellation s’est engagée sur la voie de la production de vins toujours plus qualitatifs, en appuyant notamment sur le levier de l’amélioration des techniques de vinification.

L’appellation fait pourtant face à un défi d’ampleur : son avenir, menacé par l’abandon de parcelles trop difficiles à entretenir. Le futur passe donc par le maintien de la valorisation du difficile travail sur ces terroirs accidentés, sans réelle possibilité de mécanisation. La mise en avant et l’explication du travail des hommes au sein d’un paysage aussi ancestral que fragilisé sont au centre des préoccupations actuelles de vignerons qui veulent continuer à faire cohabiter harmonieusement la nature, son évolution et le travail humain.

Ces acteurs de l’appellation ont à cœur de transmettre aux générations futures ce patrimoine unique, au pied des Pyrénées, et de présenter à leur public les contraintes et la typicité de leur terroir. Les célébrations du cinquantenaire iront dans ce sens à travers des manifestations aussi variées que riches en authenticité : nombreuses dégustations, randonnée, musique, conférences et expositions d’artistes dans ce berceau du fauvisme.

En 2021, la typicité de ce terroir à cheval entre mer et montagne génère une palette de vins complexes et aussi variés que les différentes expositions d’un parcellaire qui va du niveau de la mer jusqu’à plus de 400 m d’altitude.

En sensibilisant le public

À Collioure, on veut mettre en avant un vignoble préservé de préoccupations productivistes, où la culture de la vigne, son entretien et sa reconstruction sont les fruits d’un travail essentiellement manuel.

Le défi de l’avenir est là : continuer à faire vivre la communication du vignoble de Collioure à travers le monde entier. Les 50  ans de l’AOC offriront donc une immersion dans l’histoire de ce vignoble à l’identité et aux paysages incomparables. 

Olivier Bazalge (avec CP)


Pyrénées-OrientalesVigne vin réjouissance Banyuls Colliroure AOC dégustations randonnée musique conférences expositions fauvisme50 ans