CIVL : l'ère de l'instinct des vins du Languedoc

Publié le 15 juin 2021

Aux côtés de Miren de Lorgeril (à d.), Françoise Ollier-Taillefer (à g.) et Alexandre They ont accompagné la présentation de la nouvelle identité visuelle des vins du Languedoc. © O. Bazalge

Dorénavant, c’est derrière la bannière de l’instinct que va se ranger l’identité de communication du CIVL. Après deux années de travail et de concertation, les vins du Languedoc veulent incarner la nouvelle scène du vin, là où les choses se passent.

 un mois de la fin de son mandat de présidente de l’interprofession, Miren de Lorgeril peut enfin présenter l’aboutissement d’un des axes essentiels de son mandat de trois ans : la rénovation du territoire de communication du CIVL.

“Dans sa progression, le Languedoc avait déjà franchi des étapes essentielles, par le biais d’un profond travail sur les produits, mais aussi sur leur perception par les consommateurs. Il ne restait plus qu’à réviser le discours qui regroupe ce que nous sommes, ce qui constitue notre identité à travers notre diversité, car il reste beaucoup de gens qui n’ont pas nécessairement perçu toutes ces mutations des vins de notre région”, entame-t-elle en guise de rappel. Le message se veut simple et clair, “le Languedoc est la nouvelle scène du vin, c’est ici que se passent le plus de choses, que le dynamisme est le plus évident”, enchaîne la présidente du CIVL.

La présentation de cette nouvelle identité a pu prendre forme suite à un travail collectif basé sur des enquêtes et entretiens réalisés auprès des acteurs des AOC et IGP du Languedoc, “car il était primordial que le message véhiculé soit le nôtre, acteurs qui faisons ces appellations, et pas juste un message marketing de plus sans valeur”, appuie Miren de Lorgeril.

Toutes les AOP et IGP dans la réflexion

Le démarrage de ces travaux de concertation a commencé lors du premier confinement, au cours duquel 1 200 questionnaires ont été envoyés au sein du vignoble, pour plus de 800 retours répertoriés. Des ateliers de groupe ont ensuite été menés avec les producteurs de chaque appellation, mais aussi des clients, des prescripteurs, des exportateurs et des consommateurs en France et à l’étranger, à travers des enquêtes approfondies, pour dresser un état des lieux précis de compréhension de la perception de ce qu’est le Languedoc pour chacune des entités.

En juillet 2020, un séminaire réunissant l’ensemble des appellations, production et négoce, autour de la table est venu conclure ce processus pour définir “la nouvelle façon de dire ce que nous sommes aujourd’hui”, conclut Miren de Lorgeril.

Du côté des producteurs présents pour cette présentation, Françoise Ollier-Taillefer et Alexandre They, respectivement vignerons à Faugères et dans les Corbières, ont confirmé la grande attente qui régnait autour de cette nouvelle orientation de l’image.

“Le confinement s’est révélé être un bon moment pour se pencher sur ce sujet. Cela faisait dix ans que ça n’avait pas bougé, donc l’attente était bien présente. Aujourd’hui, nous lançons le chapeau, celui du Languedoc, et nous sommes impatients de passer au niveau suivant pour décliner cette nouvelle image et parler de manière décomplexée de chacune de nos appellations”,  invite Françoise Ollier-Taillefer.

Outils web en support

Si c’est l’instinct qui a été choisi pour se placer au centre du jeu de la communication des vins du Languedoc, il n’en reste pas moins supporté par des axes identitaires forts, exprimés par les vignerons au cours du travail de concertation, et corroborés par les consommateurs. Ce “retour au plaisir instinctif du vin”, comme le présente Marion Oury, directrice marketing du CIVL, se veut la synthèse des valeurs fortes et communes relevées par l’ensemble des acteurs des appellations : spontanéité, force de caractère, énergie créatrice, engagement et dépassement, et sens du plaisir.

Pour appuyer l’entrée dans cette nouvelle ère identitaire, la charte graphique et l’environnement du site internet languedoc-wines.com
ont été complètement repensés, avec une nouvelle approche graphique du mot Languedoc. De même, la parole est largement donnée aux vignerons à travers des ‘instantanés d’instinct’, visuels au format polaroïd pris dans le vignoble et accompagnés d’une phrase spontanée livrée à la volée. Des pastilles vidéos donnent également la parole à des cavistes qui, toujours dans la trame de l’instinct, livrent leur choix de cuvée régionale dans des situations de dégustations pour le moins originales.

Enfin, à travers ce nouveau site, une large part est dédiée aux différentes AOP et IGP constitutives de l’interprofession. Clin d’œil, chiffres-clés, visuels, calendrier d’escapades et annuaire exhaustif des vignerons permettront de redynamiser le ton propre à chacune des appellations.

L’ambition affichée devra ensuite être transformée par une campagne publicitaire efficace. Celle-ci se centrera sur la France en 2021, avant de s’exporter à partir de l’an prochain.

Olivier Bazalge


ViticultureCIVL nouvelle identité visuelle vins du Languedoc Miren de Lorgeril