Aude : Groupama Méditerranée consacre 75 M€ aux sinistres climatiques en 2018

Publié le 05 mars 2019

Nicolas Assemat, président de la fédération Groupama de l’Aude, a présenté le rapport d’activité de l’année 2018, en présence de Jean-Pierre Constant et Michel Penet, respectivement président régional et directeur général de Groupama Méditerranée.

La fédération Groupama de l’Aude tenait son assemblée générale le 14 février, à Carcassonne. Le bilan de l’année 2018 est marqué par des évènements climatiques majeurs qui ont frappé les esprits et les individus, occasionnant 75 M€ d’indemnisations de sinistres liés à ces épisodes climatiques.

En présence de Jean-Pierre Constant et Michel Penet, respectivement président régional et directeur général de Groupama Méditerranée, Nicolas Assemat, président de la fédération départementale de l’Aude, a présenté le rapport d’activité de l’année 2018. “De nombreuses actions dans différents domaines ont été initiées par la fédération, participant ainsi à son ancrage territorial, au rayonnement et au développement de Groupama Méditerrannée”, commence-t-il, avant de détailler la liste des participations et partenariats mis en œuvre cette année dans le département. Dans l’objectif de maintenir le soutien à la viticulture départementale, Nicolas Assemat a mis en avant les partenariats engagés avec diverses organisations professionnelles agricoles. De même, le partenariat avec la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) a été renouvelé pour continuer à récompenser les entreprises contribuant au développement durable du territoire, et innovantes en prévention et gestion des risques.

Renouvellement du partenariat avec  les Vignerons indépendants

Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants de l’Aude, a lui aussi marqué de sa présence cette assemblée générale. La fédération Groupama de l’Aude et celle des Vignerons indépendants ont ainsi ratifié le renouvellement de leur partenariat concernant l’assurance multi-risques climatique. “Je me félicite que notre département soit le meilleur élève en matière d’assurance des exploitations”, a tenu à souligner Jean-Marie Fabre. “Car c’est d’ici que part la co-construction d’une assurance cohérente et efficace.” Michel Penet a ensuite pris le relais pour saluer le retour à la croissance de l’activité pour Groupama Méditerranée. Le chiffre d’affaires enregistre une progression de près de 1,8 %. Plusieurs facteurs expliquent cette tendance, entre autres une baisse des résiliations, et une progression sur l’assurance des dommages, que ce soit chez les particuliers comme les professionnels, mais aussi les agriculteurs, illustrant ainsi “une reconquête des positions historiques” chère à Michel Penet.

30 M€ pour 3 000 cas de sinistres dus aux inondations

Côté sinistralité, le bilan de 2018 est grandement marqué par les évènements climatiques majeurs. La grêle a fortement impacté la viticulture comme les grandes cultures. La sécheresse sur bâtiment, nécessitant un arrêté préfectoral pour pouvoir prétendre à une indemnisation, a coûté 50 M€ sur les deux derniers exercices. Enfin, les inondations dans l’Aude ont occasionné la déclaration de plus de 3 000 sinistres. “Plus de 75 M€ ont été consacrés au climatique, dont près de 30 M€ pour les inondations de l’Aude. Le rapport sinistres sur cotisations a, par conséquent, largement dépassé les 100 %”, relate ainsi Michel Penet. Il souligne la forte mobilisation au sein de Groupama, de la part des salariés comme auprès des experts, pour faire avancer les dossiers, avec un accompagnement des 14 départements du groupe pour accompagner le département de l’Aude. Evoquant notamment la mise en place de la nouvelle application GARI, qui agrège un ensemble de services à destination exclusive des agriculteurs, le président régional, Jean-Pierre Constant, a clôturé cette assemblée générale. Saluant lui aussi avec force l’investissement des élus et des collaborateurs pour faire face aux évènements climatiques, Jean-Pierre Constant s’est félicité de la remutualisation du groupe en 2018 “qui au-delà de la simple transformation juridique, réaffirme la différence de Groupama”.

Olivier Bazalge


AudeGroupama Méditerranée inondations sinistres assurance