A Narbonne, l’espace test agricole trace son sillon

Publié le 11 décembre 2019

Le site des jardins du Ribayrot est une friche d’une ancienne exploitation maraîchère abandonnée pendant plus de vingt ans, aux portes de Narbonne.

En réflexion depuis 2012 pour insuffler une dynamique de “ceinture verte nourricière” autour de Narbonne, l’espace test agricole entre dans sa phase finale pour accueillir, dès le printemps 2020, les premiers bénéficiaires. Le dispositif est un tremplin pour l’installation d’agriculteurs en maraîchage et en arboriculture.

“Le maraîchage représente actuellement 1 % des surfaces cultivées sur l’aire du Grand Narbonne, l’arboriculture 2 %”, dévoile spontanément Claudine Vibert, chargée de mission développement agricole durable pour la Communauté d'agglomération du Grand Narbonne. Ce chiffre va pourtant en opposition avec la taille du bassin de consommateurs à approvisionner dans l’ensemble de la zone urbaine narbonnaise, ainsi qu’avec le faible nombre d’installation en maraîchage.

Des volontaires souhaiteraient pourtant franchir le pas. “De nombreux porteurs de projet se manifestent avec l’intention de s’installer en maraîchage, souvent des profils hors cadre familial ou en reconversion professionnelle, et qui ne disposent donc pas de foncier. A contrario, il a pu y avoir aussi des échecs de gens qui se sont installés sans l’expérience ou la structure nécessaire à leur réussite”, poursuit Claudine Vibert.

Pour toutes ces raisons, la réflexion sur la mise en œuvre d’une phase de test a été menée par les partenaires initiaux du projet : le Grand Narbonne, l’enseignement agricole (CFPPA des Pays d’Aude), la Chambre d’agriculture (CA 11), l’Adear, le Biocivam, la BGE Est Occitanie (réseau d’appui aux entreprises), le tout en collaboration avec l’association Graines de Paysans et la Safer. Préalable à l’installation proprement dite, cette phase constitue une solution pertinente d’accompagnement de ces porteurs de projet. Ce “sas” de transition, permettant d’acquérir l’expérience du métier et d’approfondir les compétences dans un cadre “grandeur nature” a donc été validé.

Le plateau rocailleux du Quatourze pour l’arboriculture, et la friche des jardins du Ribayrot pour le maraîchage sont les deux sites choisis pour établir un espace test agricole ramifié en deux spécialisations distinctes.

4,5 hectares pour des maraîchers en installation

Il existe d’autres espaces test de ce type en région et en France, mais dans le montage de celui-ci, le Grand Narbonne est propriétaire du foncier et le met à disposition des porteurs de projet. Depuis l’acquisition des jardins du Ribayrot, les travaux de réhabilitation du site ont été engagés, avec l’appui de l’essor maraîcher, la CA 11 et le Biocivam. De même, les parcelles culturales ont été certifiées AB, avec une dérogation pour raccourcir le délai de conversion, pour que les personnes installées puissent directement commercialiser en bio.

“C’est un véritable outil de test à taille réelle pour les maraîchers qui seront choisis, avec des moyens dédiés, un statut juridique adapté, des terres, des bâtiments, des serres, du matériel, l’accès à l’eau et un accompagnement technique via un technicien de la Chambre d’agriculture”, détaille Claudine Vibert. Les lauréats disposeront donc d’un hectare de terres en plein champ et 500 m² de serres réhabilitées, pour une durée maximale de trois ans, en échange d’une participation forfaitaire progressive, “500 € la 1re année, 1 000 € la 2e, puis 1 500 € la 3e”, ajoute Claudine Vibert, ainsi qu’une participation aux charges structurelles (eau, électricité...).

Olivier Bazalge


1 800 m² de serres multi-chapelles sont en cours de réhabilitation sur les 4,5 ha du site. Trois porteurs de projet cultiveront à terme ces surfaces en production maraîchères.

AudeEspace test agricole focier maraîchage arboriculture Narbonne