Aude : Les Vignerons indépendants et la Chambre d'agriculture fusionnent leurs centres de formation

Publié le 31 janvier 2019

Jean-Luc Fabry, Philippe Vergnes, et Jean-Marie Fabre, heureux de signer la convention de partenariat qui scelle l'union des centres de formation.

Les Vignerons indépendants de l'Aude et la Chambre d'agriculture ont signé une convention de partenariat pour la mise en commun de leurs centres de formation. L'offre de formation proposée aux vignerons audois sera désormais englobée dans celle de la Chambre.

Créé en 1993, le centre de formation de la fédération des Vignerons indépendants (VI) de l'Aude a vu défiler en son sein quelques générations de vignerons et de salariés du secteur viticole. Chaque année, pas moins de 350 à 450 participants ont ainsi pu suivre les formations spécifiques dispensées depuis 25 ans. La formule évolue pourtant vers un nouveau cadre de fonctionnement. Dans une optique de rationalité et d'efficacité, les services professionnels de la fédération audoise des VI seront désormais externalisés auprès de la Chambre d'agriculture départementale. Jean-Marie Fabre, président des VI de l'Aude, et Philippe Vergnes, président de la Chambre d'agriculture, ont en ce sens signé le 17 janvier une convention de partenariat concernant la formation professionnelle.

Un centre unique pour répondre à la technicité de la demande et optimiser les moyens

"Les dernières évolutions, réglementaires et budgétaires notamment, en matière de formation professionnelle, nous ont amené à reconsidérer ce service", énonce Jean-Marie Fabre de manière pragmatique, "et les besoins des vignerons étant de plus en plus pointus, la convergence est d'autant plus grande avec l'offre de formation de la Chambre d'agriculture". Un rapprochement presque inéluctable, qui viendra compléter l'offre de la Chambre "déjà considérable", comme le souligne avec malice Philippe Vergnes. L'impact de ce transfert est minime dans l'organisation interne des VI, tant dans la gestion du personnel que le financement. Jean-Luc Fabry, directeur des VI audois, ajoute que "la décision d'unir les moyens de formation est très intelligente de la part des deux présidents. Elle développe non seulement la technicité, mais aussi le réseau de connaissances et de compétences. Et l'argent public qui finance ces formations est d'autant plus rationalisé." La mutualisation offrira, en effet, une économie d'échelle conséquente pour les divers fonds de formation.

La formation, un outil incontournable pour répondre aux exigences du marché

Impossible aujourd'hui de passer à côté d'un service de formation pour une exploitation viticole, ou pour des candidats à la reconversion. Les normes, les certifications, le marché, les nouvelles technologies, ou encore la structuration même de l'exploitation viticole moderne, "au sein desquelles on trouve communément des ingénieurs ou œnologues," appuie Jean-Marie Fabre, appellent une exigence importante en matière de connaissances techniques des équipes en place. C'est ce besoin en technicité et compétences qui avait fait naître le centre de formation des VI en 1993. Jean-Marie Fabre utilise d'ailleurs l'exemple de la première formation dispensée à l'époque, "qui traitait du bouchage et des types de bouchons, à un moment où la mise en bouteilles se développait chez les vignerons" pour appuyer le rôle d'accompagnement du centre de formation face aux demandes du marché. Depuis, le contenu des formations a largement évolué, mais toujours en réponse aux attentes des vignerons.

L'écoute des besoins de l'entreprise reste le fil directeur de cette union, qui entend répondre aux exigences de formation de tous les vignerons, agriculteurs ou éleveurs qui solliciteront l’organisme consulaire. La signature de cette convention intervenant dans un contexte de renouvellement du collège d'élus à la Chambre d'agriculture, Jean-Marie Fabre ne manque pas, pour terminer, de souligner "toute la confiance accordée à Philippe Vergnes et son travail à la tête de la Chambre à travers ce rapprochement". Ce dernier, très touché de cette marque de confiance des VI, se félicite de l'aboutissement de cette fusion qui lui tenait particulièrement à cœur.

Olivier Bazalge


AudeVignerons indépendants Aude Chambre d'agriculture partenariat formation